4 faits incroyables sur les temples d’Angkor

Cambodge_Preah_Khan-768x751

Chaque année, des milliers de touristes traversent des milliers de kilomètres pour venir au Cambodge et découvrir la merveille architecturale qu’est le site d’Angkor. Plus qu’un génie architectural, Angkor est la preuve concrète du génie astrologique de l’homme. Rappelons que dans le site d’Angkor il n’y a pas que les temples, il y a tout un réseau d’adduction d’eau à commencer par les réservoirs en passant par les aqueducs et canaux pour irriguer chaque parcelle du royaume et fournir l’eau aux habitants.

Voici 4 faits incroyables qui témoignent de ce génie révélé par un astroarchéologue italien.

 

#1 Lors de la conception de ces beaux monuments, les architectes d’Angkor avaient pris en compte les mouvements du soleil et de la lune afin de marquer le début des saisons humides et sèches. Difficile d’imaginer comment ils ont réussi une tel exploit à cette époque, car pour découvrir les éléments constitutifs de cette réponse, les chercheurs ont eu recours à l’utilisation d’images satellites et d’un logiciel spatial.

#2 Parmi les 31 temples étudiés sur le site d’Angkor, les entrées de 19 d’entre eux étaient orientées plein Est alors que les autres étaient très légèrement positionnées vers le Nord. Une précision d’écart qui n’est pas du tout le fruit du hasard, ces temples positionnés à une fraction de degré au nord ont été alignés de manière à ce que le soleil se lève directement sur les bâtiments lors des équinoxes de printemps et d’automne.

#3 Les passages au zénith (c’est-à-dire au moment où le soleil est plus dans le ciel) à Angkor le 26 avril et le 17 août seraient tout aussi spectaculaires à l’intérieur des tours du temple. A ces instants précis, les centres des chambres seraient éclairés par le haut avec un rayon de soleil. A la suite de ces fabuleuses découvertes, le phénomène a plus tard été illustré à Hollywood.

#4 Le vaste et isolé ensemble de temples de Preah Kahn renferme encore un autre mystère : comment les constructeurs de ces temples ont pu réussir à construire son enceinte intérieure pour qu’elle soit à moins de 800 mètres de la même latitude qu’Angkor Wat, le plus grand édifice religieux au monde, une prouesse technologique d’une précision incroyable alors que les deux temples sont pourtant à quelques 100 kilomètres de distance. Le chercheur a noté que les concepteurs d’Angkor auraient pu utiliser la hauteur du soleil à midi à intervalles fixes pour calculer la latitude mais selon lui la tâche aurait sans doute été « titanesque ».

Il y aurait encore d’autres phénomènes que les chercheurs observent continuellement sur le plus impressionnant site archéologique du monde. Certains mystères restent entiers ce qui n’enlève en rien au charme de ces magnifiques monuments, bien au contraire. Nous vous conseillerons seulement de faire appel aux services de guides compétents lors de vos visites sur le site. Leurs vastes connaissances qu’ils partageront avec vous vous feront apprécier autant que possible votre séjour au Cambodge.


Références : Alter Asia

Publié par NR

Top 5 des bonnes raisons de voyager en mois de mai au Cambodge

Si cette année vous n’êtes pas comme la majorité des gens qui vont planifier un super voyage durant les vacances estivales, mais que pour une raison ou une autre, vous aimerez bien jouer les touristes au mois de mai, ce top est fait pour vous. Voici 5 bonnes raisons de partir à la découverte du Cambodge au mois de mai.

#5 Vous n’aimez pas la foule

Vous aimez les belles rencontres, certes, mais vous ne voulez pas croiser toute une troupe de touristes qui vous gênent la vue lorsque vous êtes en pleine admiration devant la beauté des plus beaux monuments du monde. Avoir quelques touristes comme copains c’est bien, mais avoir des centaines d’autres personnes sur vos photos souvenirs ça peut parfois virer au cauchemar.

#4 Vous aimez le silence

Un silence bouddhique si l’on peut dire. Et c’est en tout cas l’avantage certain de voyager au Cambodge en mois de mai, vous pourrez visiter tranquillement les fabuleux Temples dans le calme et la sérénité, vous pourrez même méditer sur le sens de la vie sans qu’aucun bruit ne vienne déranger votre concentration.

#3 Vous aimez la chaleur

Et pas qu’un peu, c’est la grosse chaleur avant l’arrivée de la mousson vers mi-juin mais ça ne vous fait pas du tout peur car vous aimez bien passer des heures sous le soleil et vous adorez les journées épuisantes. Et pour bien se fatiguer, rien de telle qu’une petite ballade dans les temples d’Angkor l’après midi, vous sentirez votre corps se débarrasser de toutes ses toxines.

#2 Vous êtes un tantinet radin

Et ça tombe bien, car en cette période de l’année, vous pouvez bénéficier des prix discount affichés par les établissements hôteliers, les restaurants peuvent offrir jusqu’à 70% de réduction durant la basse saison touristique, et même les tuktuks se rueront littéralement vers vous étant prêt à tout pour avoir un client.

#1 Vous êtes authentique

Et comme vous, votre voyage le sera. Vous aimez faire les choses à votre façon et un séjour durant la basse saison touristique est idéal pour vous permettre de vous épanouir et de choisir à votre guise les activités que vous voudrez faire sans chercher à réserver des jours à l’avance pour avoir une place.

wamtour_angkor_cambodge_vs

Alors n’attendez plus, préparez vos bagages et faites appel à la meilleure agence de voyage locale pour planifier votre incroyable séjour au Cambodge !


Publié par N.R.

Voyage low-cost, du rêve à la (dure) réalité

menace voyage low cost

Aujourd’hui, le métier d’artisan voyagiste est confronté à de grands risques car après avoir découvert un pays, les voyageurs partent avec:

  • Soit l’envie de revenir
  • Soit la conviction de ne plus y retourner.

Et dans le deuxième cas, au lieu de s’en prendre au tour opérateur ou à ceux qui les ont accompagnés durant leur séjour, les voyageurs se méprennent sur la cause de l’échec de leur voyage et rejettent tout bonnement leur mécontentement sur leur destination, et c’est une grosse erreur.

Si vous vous demandez pourquoi nous abordons le sujet, c’est parce que depuis un certain temps, nous avons remarqué sur internet qu’il y a de plus en plus de sites web qui proposent des séjours inoubliables (et pour être inoubliables, ils le seront !) dans de nombreux pays exotiques, dans des endroits paradisiaques comme au Cambodge, qui promettent monts et merveilles en sortant la tiraillerie lourde telle que les hôtels de luxe, les plages privées, les services VIP, etc. et tout ça… à petit prix…

Bon. D’abord en voyant des offres pareilles, malgré la confiance que nous avons en la qualité de nos prestations, on commence tout de même à se remettre un peu en question sur :

« comment ils ont pu déniché de tels contrats, on se dit alors qu’ils ont sûrement de très bons intermédiaires… Mais qui ? Comment ? »

Nous, nous sommes pourtant ici depuis maintenant dix bonnes années en tant qu’agence et depuis plus de vingt ans en tant que résidents

Bref. Ensuite, on devient de plus en plus curieux et on s’aperçoit de la mention « à petit prix » … Humm… ça commence à être louche donc on émet un petit doute sur le bien fondé de toute cette histoire. Puis on regarde le prix. Et là, c’est le choc. Leurs prix sont vraisemblablement bien en dessous des nôtres pour des prestations a priori de même qualité.

Comment est-ce possible ? Et bien, c’est tout simplement impossible à moins d’être magicien.

Le problème c’est que malgré des soi-disant exigences envers les prestataires, les clients sont le plus souvent facilement attirés par les prix les plus bas, sans faire les bonnes analyses en matière de faisabilité d’un tel coût.

Et c’est en profitant de ces nombreux voyageurs mal avisés que ce genre d’annonces tout à fait mensongères pullule actuellement sur la toile. Et pourtant, en faisant le choix de ce genre de « moins cher », les voyageurs s’exposent à un énorme risque, celui de ne plus vouloir revenir dans leur pays de destination, car durant leur séjour censé être merveilleux, ils rencontreront de nombreuses surprises, et pas des bonnes on vous le dit !

Ayons un minimum de logique, comment est-il possible (et on va écarter la théorie du magicien) que déjà en termes de prix, une agence à l’étranger puisse obtenir des tarifs plus bas par rapport à une agence locale ?

Rien que le fait de pouvoir discuter face à face avec les prestataires locaux, ça fait une grande différence, car il n’y a pas que les hôtels et les billets d’avion… Et pour la composition des circuits, ils font ça à l’aveuglette ? Ou est-ce que les touristes vont juste se contenter des circuits classiques bondés de touristes ? Avoir des intermédiaires sur place c’est bien, mais il n’y a aucune assurance que les services fournis vont correspondre à ce que le client a exigé.

C’est une chose de commander deux chambres individuelles et c’en est une autre de recevoir une chambre twin. C’est une chose de programmer une traversée en bateau de 45 minutes, c’en est une autre de devoir rester 2 heures sur le bateau pour que le pilote puisse faire des économies en coupant un moteur. Et il n’y a pas que cela, il y a aussi les guides et les chauffeurs… Pour un séjour réussi ces derniers ne s’improvisent pas. Un chauffeur de taxi ne se transforme pas en guide. Et une voiture assurée, en très bon état et un chauffeur prudent sont des éléments clés pour la réussite d’un séjour, or des touristes se retrouvent souvent avec un véhicule aussi peu recommandable que son chauffeur

Et pourtant. Ce genre de détails n’est mentionné nulle part dans les programmes de voyage que ces « dealers » qui ne connaissent rien du pays de destination vendent sur internet, et nombreux sont les touristes qui tombent dans le panneau, attirés par les prix très attractifs – et c’est compréhensible – or ils feront face à une grande déception, et parfois même pire. Et devant le désappointement de ces clients, ces présumées agences ne semblent malheureusement pas prendre leurs responsabilités.

A la fin du séjour, ces clients se diront peut-être qu’ils auraient du faire appel aux services d’une agence locale, mais malheureusement ils se diront surtout qu’ils n’auraient pas dû choisir la destination.

Un vrai expert voyage c’est quoi ?

C’est quelqu’un qui va vous garantir et engager sa notoriété tout au long de votre séjour sur l’ensemble des prestations choisies pour la simple et bonne raison que lui il connaît réellement le pays dans ses moindres recoins. À chacun de vos souhaits, sa réactivité est immédiate car il n’a pas besoin de consulter Pierre, Paul ou Jacques pour cela. Chez une agence locale expérimentée, les guides et les chauffeurs sont en avance au rendez-vous, c’est obligatoire s’ils souhaitent continuer à travailler pour l’agence.

Les guides sont les meilleurs et travaillent pour la plupart depuis des années avec l’agence, en plus de leurs grandes connaissances dans les domaines de l’histoire, de l’architecture, des traditions et des ethnies qui peuplent son pays ils doivent savoir s’adapter à chaque client et tisser des liens, une complicité avec lui, s’il y a des enfants il doit faire en sorte que ces derniers ne s’ennuient jamais, il doit prévoir des activités adaptées, il doit être à l’écoute de ce client à chaque instant, même prévenir ses désirs, tout faire pour lui rendre le séjour agréable, c’est ça un vrai guide.

Les hôtels sont rigoureusement inspectés, en tenant compte des retours des anciens clients avant de les proposer en fonction des souhaits et du budget des clients. Des sièges bébés dans les transports, des véhicules en bon état, assurés avec des chauffeurs confirmés possédant un vrai permis de conduire (rare dans certains pays comme le Cambodge).

En cas de problème, une réaction immédiate et une solution rapide !

Qui peut promettre cela et tenir ses engagements si ce n’est un agence locale experte qui au fil des années à force de travail et de sérieux a su tisser un réseau sur tout un pays afin de pouvoir être réactif au moindre incident. La compétence ça se paye. Les clients doivent être conscients de cela s’ils souhaitent un voyage à la hauteur de leurs espérances !

Chez WAM, nous sommes de vrais experts du voyage au Cambodge et nous ne cessons de le prouver à chaque fois que nous faisons découvrir notre beau pays.

Si nous sommes toujours au Cambodge depuis les dix dernières années sans compter nos années de résidence, c’est que nous n’arrêtons pas de découvrir ce pays d’année en année, de circuit en circuitDix ans que nous avons pu voir les hauts et les bas du Cambodge, l’intérêt ou pas de certains programmes… Dix ans que ceux qui nous ont accordé leur confiance nous encouragent à continuer notre métier.

Le Cambodge réserve encore de très belles choses pour les voyageurs et nous ferons en sorte de les partager avec nos clients.

Chers clients perdus dans l’acharnement à trouver les prix les plus bas, la prochaine fois que vous voyagerez, faites le bon choix et renseignez-vous auprès d’une agence locale réputée. Vous aurez tout à y gagner, le temps, l’argent, une entière satisfaction, et bien plus encore… Sachez choisir les bonnes personnes à qui vous allez accorder votre confiance, car elle est inestimable.


Publié par N.R 

images

Sidarta Gautama alias Bouddha

images 1

Sidarta Gautama est né à Lumbini, au Népal, près de la frontière avec l’Inde, il y a 2.500 ans.
Le père de Gautama était le chef des Sakya, un clan de guerriers. Après sa naissance, la mère de l’enfant rêva d’un éléphant blanc. Comme il était de coutume, l’astrologue de la cour fut appelé pour interpréter le rêve. La conclusion de l’astrologue gêna le roi : l’enfant royal, disait-il, allait grandir et devenir un célèbre moine.
Le roi voulait que son fils soit un guerrier et un gouvernant, pas un moine. La cour prépara alors un plan pour maintenir le prince à l’intérieur du palais, toujours entouré de beaux objets et d’extravagances.
Plus grand, il passait des heures à penser. Un jour, alors qu’il marchait dans le jardin, Gautama vit une vieille femme qui tremblait et marchait à l’aide d’une canne. Gautama demanda à son assistant ce qu’avait cette vieille femme. Son assistant lui répondit que cette femme n’avait rien de mal et qu’elle souffrait simplement de vieillesse.
Pour la première fois, le prince se rendait compte que tout le monde vieillissait. Plus tard, lors de l’une de ses promenades, il vit d’abord un homme malade, puis le corps d’un homme qui venait de mourir. Ses incertitudes par rapport aux souffrances que le corps humain doit endurer se sont clarifiées quand, un jour, il se retrouva avec un sadhu, un homme sacré dont le visage montrait de la sagesse. Gautama commença à se demander ce qu’avait cet homme que les autres n’avaient pas. Il décida de ne pas se reposer avant d’avoir découvert la vérité.
Dès lors, il marcha de village en village, tel un bhikshu à la recherche d’âmes. Il essayait de vivre avec des gourous, mais personne ne parvenait à lui fournir les réponses au mystère de la vie, ou à satisfaire son besoin de connaissance.
Finalement, accompagné de cinq disciples, Gautama décida de méditer dans la solitude. Il eut si faim pendant tant de jours que ses côtes et ses veines devinrent invisibles. Une femme de la caste des « intouchables » lui offrit du lait, et pensant qu’il était la figure d’un saint, Gautama le but. Cela horrifia ses disciples, qui se mirent à penser qu’il s’agissait d’un faux tapasvi puisqu’il n’était pas suffisamment fort pour supporter la faim pendant la pénitence.
Quand les disciples l’abandonnèrent, Gautama s’assit sous l’arbre de « bodhi » à Bodhgaya, et il médita de façon ininterrompue pendant 45 jours. Rien ne pouvait le distraire, puisqu’il avait atteint l’état d’illumination connu sous le nom de moksha. C’est à partir de ce moment-là que l’on commença à appeler Gautama Bouddha, terme qui signifie « l’illuminé ».
Ensuite, Bouddha voyagea à Sarnath, près de Benarés, à la recherche de ses cinq disciples et c’est là qu’il fit son premier sermon. Il évoqua quatre vérités nobles :
• La vie est pleine de souffrances
• La souffrance est générée par le désir
• La souffrance peut être dépassée en contrôlant le désir
• Le contrôle du désir suit un chemin en huit étapes.
Ces huit étapes sont :
Le désir correct, la connaissance correcte, la parole correcte, le comportement correct, le mode de vie correct, l’effort correct, l’attention correcte et la concentration correcte.
Les enseignements de Bouddha n’ont pas été mis par écrit avant un certain nombre d’années après sa mort. Ils se sont transmis de bouche à oreille pendant trois cent ans. La première réunion religieuse du Bouddhisme a eu lieu sous le règne de l’empereur Ashoka, à Bodhgaya, où un ordre monastique, ou Sangha, a été fondé. C’est à partir de là que l’on commença à mettre par écrit les enseignements de Bouddha. L’un des premiers textes a été écrit en pali, une langue qui était couramment utilisée par les habitants de ces lieux.
L’empereur Ashoka expérimentait un sévère sentiment de repenti suite à sa victoire dans la Bataille de Kalinga, au cours de laquelle moururent de nombreux de soldats. Il chercha refuge et conseil auprès des enseignements de Bouddha. Il souhaita diffuser son message parmi la population c’est pourquoi il fit construire des piliers, connus comme les Piliers d’Ashoka, sur lesquels on grava les enseignements de Bouddha. Son fils Rahula emporta avec lui à Ceylan une bouture de l’arbre « bodhi », sous lequel Bouddha avait atteint l’illumination. Les messagers transmirent le credo du Bouddhisme dans tout le Sud-Est asiatique, où il s’enracina.
Bien que le Bouddhisme provienne d’Inde, il a perdu de l’importance dans ce pays à cause de la résurgence de l’Hindouisme. Aussi, le Bouddhisme ne s’est concentré que sur des petites régions de l’Himalaya, où il a survécu grâce à son isolement.
Après sa mort, les disciples de Bouddha se divisèrent en deux branches appelées Hinayana et Mahayana. L’Hinayana, ou le petit véhicule, est aussi connu comme une façon de vivre à l’ancienne.
Les fidèles serviteurs de la branche Hinayana font le choix de vivre dans des monastères. Dans les enseignements de l’Hinayana, Bouddha n’est jamais représenté par sa figure humaine, mais par une roue, ses pieds, un éléphant, l’arbre « bodhi » ou d’autres symboles. L’Hinayana continue à exercer une grande influence à Ceylan, en Birmanie, en Thaïlande, au Laos et au Cambodge.
Le Mahayana, ou le grand véhicule, jouit de plus de popularité que l’Hinayana et, contrairement à ce dernier, on y représente la figure humaine de Bouddha. On trouve ces représentations de Bouddha dans de nombreux endroits en Inde ainsi que dans les pays limitrophes. En Inde, tous les sites associés à la vie de Bouddha restent les principaux lieux de pèlerinage, non seulement pour les Bouddhistes, mais aussi pour un grand nombre de personnes attirées par la paix naturelle de ce sentier de développement spirituel, qui contient beaucoup d’éléments qui peuvent être aussi bien considérés comme « religieux » que « philosophiques ».
La vie de Bouddha est inspirante pour moi et j’espère qu’elle le sera aussi pour vous.

images 2

Un Khmer en Tanzanie

Après avoir imaginé son voyage en terre européenne, notre cher cambodgien lambda décide de continuer son périple imaginaire… cette fois, en Afrique ! Et lorsqu’on dit voyage en Afrique on pense tout naturellement safari en compagnie des animaux sauvages dans un décor digne des plus belles scènes du dessin animé « Madagascar ».

Et depuis maintenant quelques jours, comme il ne connaît pas grand chose du monde en dehors de son pays et de sa télé, notre cambodgien passe le plus clair de son petit temps libre à se renseigner sur cet énorme continent et découvre un pays des plus emblématiques en termes de randonnées et de safari en terre africaine : la Tanzanie.

Envie d’évasion assurée

Nul doute, ce pays inspire notre petit cambodgien. Il semble que la Tanzanie soit la destination parfaite pour un voyage en Afrique à la hauteur de son imagination, et peut-être même au-delà. Malgré un soleil cuisant, la Tanzanie possède d’immenses espaces, des énormes lacs (lac Tanganyika, lac Victoria), des montagnes et des volcans qui émergent des fins fonds de la terre, des animaux sauvages en pleine liberté, malheureusement souvent menacés (éléphants et rhinocéros), des troupeaux par milliers, voire par millions pour certaines espèces comme les gnous, des paysages incroyablement saisissants, tout ça sur un territoire qui fait quand même plus de cinq fois la superficie du Cambodge, de quoi faire naître une étrange envie soudaine de s’évader pour découvrir cette toute autre réalité tellement décalée de celle qu’on connaît au quotidien.

Pour une randonnée, tout y est

Pour notre petit cambodgien lambda, une randonnée ou un safari en Tanzanie risque fort de ressembler à un voyage dans l’espace, plus encore, un voyage dans le temps, lui faisant ainsi découvrir un tout autre univers loin des hommes et de toute civilisation. Un incroyable voyage à travers des steppes et des savanes à perte de vue, parfois interrompues par des acacias et des baobabs, dans une nature indomptable à la beauté indescriptible, fera le bonheur des aventuriers les plus audacieux et des amoureux de la nature, à l’instar de notre cambodgien à l’imagination débordante. Sa faune, sa flore, sa nature sauvage authentique et insaisissable éloignent la Tanzanie de toute forme de banalité, procurant ainsi à ses visiteurs un doux mélange de sentiment d’admiration et d’étrange impuissance face à cet univers animal qui, paradoxalement, porte en lui les stigmates des origines de l’homme (gorge d’Olduvai)…

Valiny an-tsary ho an'ny tanzanie prestige voyages

Si vous aussi vous rêvez de partir à la découverte de ces incroyables contrées lointaines, des agences de voyage vous proposeront leurs meilleures offres pour un formidable et séjour en Tanzanie qui risque de transformer votre vision de la réalité…


Photo credits : Prestige Voyages

Publié par NR

Ph Jp 4

Cambodge : Prasat Tamaon un temple inconnu sous haute protection

2015-01-29 19.38.25A notre arrivée à l’entrée du site de Tamaon nous sommes accueillit par un militaire en charge de la sécurité du site qui se trouve sur la frontière thaïlandaise. Il nous propose un agréable endroit devant la maison des gardes pour déballer notre pique-nique.

2015-01-29 19.48.14

Hors de question de se laisser aller, nous avions préparé un mixte de nourriture khmère et « barang » afin de pouvoir contenter tout le monde.

2015-01-29 20.25.19  2015-01-29 20.25.29

Il faut dire qu’en cette journée nous avions des amis et invités de marque, Jean-Pierre et Odile Billault, des personnalités qui ont marqué l’histoire récente du Cambodge, arrivée avec les force das nations unies au début des années 90 le colonel Billault est ensuite revenu pour diriger durant de nombreuses années une unité de déminage : Le CIMAC. Durant te nombreuses années ou il a réalisé un travail exceptionnel avec il faut le souligner, ce qui est rare dans ce métier de démineur, aucun accident mortel. Un couple aux grands cœurs, pendant que son mari déminait Odile infirmière de métier travaillait comme volontaire à l’hôpital provincial de Siem Reap Angkor. Durant ces années 90 son fidèle adjoint Gaby qui après l’avoir accompagné durant une partie de sa carrière militaire et qui l’avait ensuite suivit dans cette aventure au Cambodge m’avait confié que lorsque au cours de leurs missions de déminage lorsqu’ils traversaient des villages ou habitants crevaient de faim Jean-Pierre lui disait :  » Gaby lorsque nous repasserons par ce village achète deux sacs de riz avec de l’argent prélevé sur mon salaire et déposes-les ici ». Jean-Pierre termina sa carrière de déminage avant une retraite bien mérité en ajoutant à son emploi du temps le titre de consul de France honoraire à Siem Reap, ce titre signifie en fait  » Sans honoraires mais beaucoup de travail ». Depuis quelques années ces valeureux septuagénaire reviennent chaque année passer quelques mois au Cambodge, une période qui coïncide avec l’hiver en France.

2015-01-29 20.51.26  2015-01-29 20.52.07

2015-01-29 20.52.28  2015-01-29 20.53.18

2015-01-29 20.53.24  2015-01-29 20.53.36

Avant d’arriver au temple de Tamaon nous somme étonné de tombé sur une solide installation de défense composée de bunker et de tranchées, de conception récente, les militaires nous expliquent que les derniers combats contre les thaïlandais ont eu lieu en 2010 lorsque ces derniers revendiquaient un autre temple suer la frontière Preah Vihear.

2015-01-29 20.54.39  2015-01-29 20.55.30

2015-01-29 20.57.25  2015-01-29 20.57.42

Meurtrières, entrée de bunker, ici on ne plaisante pas…. et ci-dessus une mitrailleuse, une kalachnikov quelque peu transformée avec un chargeur contenant une centaine de balles.

2015-01-29 20.59.34  2015-01-29 21.00.14

Les marches permettant d’accéder au temple de Tamaon sont enfin en vue, nous commençons à les gravir.

2015-01-29 21.00.53  2015-01-29 21.01.25

2015-01-29 21.02.14  2015-01-29 21.02.21

Et là quel spectacle ! Un temple ! Un vrai temple dont personne ne parle ! Une merveille oubliée!

2015-01-29 21.01.43

Une image cocasse, les deux militaires de gauche son cambodgiens, celui de droite est thaïlandais, c’est comme ça ici… lorsque l’on ne se bat pas on sympathise !

2015-01-29 21.02.40  2015-01-29 21.02.48

2015-01-29 21.02.56  2015-01-29 21.04.29

Notre visite continue et notre joie est sans limite, quel endroit extraordinaire !

2015-01-29 21.04.37  2015-01-29 21.05.25

2015-01-29 21.06.51  2015-01-29 21.12.32

2015-01-29 21.13.05  2015-01-29 21.13.32

Quelques bas-reliefs sont encore en parfait état tandis que de ci et de là on découvre les dégâts causés par les voleurs d’œuvres d’arts, des pilleurs sans scrupules.

2015-01-29 21.14.45

Là aussi il y avait des lingas

2015-01-29 21.21.09  2015-01-29 21.22.04

Pour terminer la visite une surprise, une équipe de tournage thaïlandaise venue tourner une publicité pour une marque de tee-shirt .

2015-01-29 21.28.06  2015-01-29 21.27.56

Quelques souvenirs des combats de 2010.

2015-01-29 21.41.21

Retour à notre minibus en moto taxi (militaire) avant de repartir pour de nouvelles aventures.

Enregistrer

Télémédecine Vietnam-Cambodge, un pas en avant

Un Cambodge pas toujours glamour

Derrière le Cambodge aux plages paradisiaques et au tourisme prospère avec son incontournable Angkor se cache un Cambodge qui se relève lentement mais sûrement de deux décennies de guerre. Une période très difficile qui a dramatiquement affecté la vie socio-économique du royaume tant au niveau des infrastructures qu’au niveau des ressources humaines. Tous les secteurs d’activité en ont pâti, y compris le système de santé.

Mais aujourd’hui, la stabilité politique du pays quoique relative depuis les élections de 1998 a permis la reconstruction progressive du système de santé au Cambodge malgré l’accumulation d’un certain retard par rapport à ses voisins comme la Thaïlande ou le Vietnam. Ce dernier aura d’ailleurs marqué le 50e anniversaire de l’établissement de sa relation diplomatique avec le Cambodge par la remise d’un système de télémédecine offert par le ministère vietnamien de la défense, une cérémonie qui s’est déroulée le 9 février 2017 dernier, un témoignage de soutien à retrouver sur le site de Manuel Hattinguais. La télémédecine permettra à de nombreux patients de bénéficier d’une assistance médicale efficace, étant donné que les centres de santé du Cambodge n’ont pas toujours les ressources nécessaires pour traiter des cas spécifiques.

La télémédecine, une solution concrète

La télémédecine représente une chance exceptionnelle pour les pays en manque d’infrastructures et de ressources en matière de santé, car elle permet de répondre concrètement à des problèmes souvent très complexes en évitant ainsi des surcoûts liés aux déplacements, sans parler de la situation incommode imposée au patient et réduit alors les risques de complications.

Solidarité vietnamo-cambodgienne

Rappelons que la télémédecine est une pratique qui permet à deux centres hospitaliers d’échanger des informations médicales à distance par le biais des télécommunications et des outils numériques, ainsi de tenir par exemple des discussions en téléconférence à des fins de diagnostics plus précis, ou plus encore, pour réaliser des interventions chirurgicales en partageant en direct les expériences savoir-faire respectifs. Cela a d’ailleurs été démontré lors de la cérémonie de la remise du système de télémédecine à l’Hôpital militaire 179 cambodgien par le Vietnam.

Quant aux affaires des deux pays homologues, ce partage prend son sens non seulement dans le cadre de leur relation diplomatique, mais également dans le souci de préserver une amitié traditionnelle et de cultiver la solidarité entre les deux peuples.


Publié par: NR (CM Pallan-Technology)

Destination Cambodge – L’essentiel en 5 mots

Valiny an-tsary ho an'ny cambodia airport

Pour votre séjour au royaume des khmers, nous vous avons réservé quelques conseils utiles pour vous aider à bien préparer votre voyage à travers ces 5 maîtres mots…

  1. Billets. On parle ici des billets d’avion. Vous pouvez planifier votre départ durant la basse saison, c’est-à-dire, du 01er avril au 30 septembre, ou durant la haute saison touristique, le reste de l’année, mais durant laquelle les compagnies peuvent afficher un tarif pouvant aller jusqu’à trois fois plus cher. Globalement, les prix des billets en aller-retour de Paris à Phnom Penh peuvent varier de 450 € (en basse saison) à 1200 € (en haute saison). C’est un écart quand même important donc c’est essentiel pour préparer votre budget. Renseignez-vous bien auprès d’une agence locale pour vous assurer que vous trouverez bien ce à quoi vous aimeriez vous attendre durant votre séjour.
  2. Visa. Votre visa pourra être à simple entrée ou à double entrées, car il se peut que vous ayez choisi des circuits qui combinent des escales dans les pays limitrophes comme le Viêt Nam ou le Laos, c’est souvent plus intéressant car pour partir aussi loin, autant visiter le plus de pays possible. Vous pouvez consulter ici plus d’informations concernant les visas au Cambodge.
  3. Bagages. On ne va pas vous faire la liste du contenu de votre valise mais n’oubliez pas que vous partez pour un pays tropical, dépendamment de la période de l’année, il peut faire chaud ou pluvieux donc pensez d’abord à bien vous informer sur la météo. Pensez aussi à emmener votre lotion anti-moustiques, des médicaments à base de quinine car vous serez exposé au palu (malheureusement !) et aussi des médicaments pour votre estomac juste au cas où, surtout si vous aimez faire de nouvelles découvertes gastronomiques. N’oubliez pas non plus les tongs et les chaussures de randonnées pour la plage et les montagnes et ramenez toujours votre crème solaire avec vous.
  4. Souvenirs. Vous n’imaginez tout de même pas rentrer sans ramener des babioles pour vos proches, non ? Le mieux c’est de ramener un sac en plus (ou l’acheter sur place, tiens !) pour être sûr de ne pas encombrer vos affaires personnelles. Et sur ce, n’oubliez donc pas le budget souvenirs de vacances car pour partir dans un pays aussi lointain, ce serait quand même dommage de ne rien ramener à la maison.
  5. Budget. Ça va sans dire, bien préparer son budget est essentiel pour que vos vacances ressemblent bien à ce que vous avez imaginé. Alors pensez à bien vérifier tout ce dont vous aurez à dépenser : hôtels, restaurants, diverses activités, pourboires, etc. Nous vous avons donné quelques pistes pour ne pas vous perdre dans les détails. Et n’ayez pas peur, si vous le trouvez assez juste, il existe des circuits sur-mesure qui peuvent s’adapter à tout budget alors laissez-vous guider par les experts.

N’hésitez pas, laissez vos commentaires en bas de l’article ou sur notre page Facebook si vous avez d’autres conseils pour bien réussir un voyage au Cambodge. Retrouvez aussi notre article pour vous aider à bien choisir votre agence de voyage.


Photo credits : Travel Weekly Asia

publié par : NR

Une de l'église - Campagne - Cambodge

Une église vieille de 140 ans dans la campagne cambodgienne

On m’avait parlé de ce lieu qui ne fut pas facile à trouver car perdu dans la campagne cambodgienne au milieu de nulle part mais mes recherches finirent par être fructueuses et c’est avec une certaine émotion que je vis apparaître devant moi ce beau bâtiment encore en bon état de conservation.

Vue intérieure de l'église - Campagne - Cambodge

Vue intérieure de l’église – Campagne – Cambodge

2015-01-29 16.54.46  2015-01-29 16.54.37  2015-01-29 16.54.26

2015-01-29 16.54.18  2015-01-29 16.54.09 2015-01-29 16.53.59

2015-01-29 16.53.45  2015-01-29 16.53.36  2015-01-29 16.53.062015-01-29 16.52.472015-01-29 16.52.57

Tout autour de la salle de magnifiques représentations de la passion du Christ.

2015-01-29 16.52.15                     2015-01-29 16.52.02

D’autres statues dont une représentation de la vierge, d’ailleurs la gardienne nous a dit que cette église était dédiée à la vierge Marie.

Une vieille dame adorable que la gardienne de ce lieu, elle habite juste derrière, elle nous ouvrit les porte de cette église perdue au milieu de nulle part dans un village ou la population m’a paru particulièrement pauvre, ou il n’y a pas encore l’électricité, les plus aisés possèdent des installations solaires ou de petits générateurs.

Façade 4 de l'église - Campagne - Cambodge

Façade 4 de l’église – Campagne Cambodge

La vieille dame nous expliqua que cette église fut construite il y a 140 ans par les français et qu’aujourd’hui une vingtaine de fidèles cambodgiens se réunissent tous les mardis à 14 heures pour prier et que de temps à autres des fidèles venus d’autres coins du Cambodge se retrouvent ici pour des séminaires, il  y a même un grand bâtiment servant de dortoir pour les accueillir, il y a aussi une école dans cette propriété.

Statue du Christ dans l'église - Campagne - Cambodge

Statue du Christ dans l’église – Campagne – Cambodge

Nous nous proposons de faire découvrir ce lieu improbable à nos clients lors de leur séjour à Siem Reap.

Autel dans l'église - Campagne - Cambodge

Autel dans l’église – Campagne – Cambodge

Porte d'entrée de l'église - Campagne - Cambodge

Porte d’entrée de l’église – Campagne – Cambodge

 

Enregistrer

 

Statue dans l'église - Campagne - Cambodge

Statue dans l’église – Campagne – Cambodge

2015-01-29 17.15.59  2015-01-29 17.15.43  2015-01-29 17.15.36

De violents combats eurent lieu ici durant les années 1970 entre les khmers rouges et les forces du Maréchal Lon Nol, les murs gardent encore les traces des impacts des balles.

2015-01-29 17.05.18  2015-01-29 17.05.00  2015-01-29 17.04.53

Autour de l’église un petit domaine lui appartenant ou l’on élève des poissons et des volailles et ou l’on fait pousser des fleurs et des légumes.

Enregistrer

Enregistrer

Un Khmer à Londres

Pour une fois, arrêtons un peu de parler de ce merveilleux pays qui nous affectionne tellement par ses paysages époustouflants, son authenticité déconcertante, ou encore sa grande richesse culturelle…

On n’imagine pas toujours que peut-être les cambodgiens aimeraient eux aussi passer de belles vacances dans des pays tout à fait différents du leur avec un climat très différent, le principe étant de changer d’air n’est-ce pas ? Il est vrai que vacances et destinations touristiques riment souvent avec bronzage au soleil et expéditions dans les montagnes. Mais les métropoles européennes ont elles aussi des atouts touristiques qui attirent des millions de touristes chaque année. Imaginons un cambodgien lambda qui casse sa tirelire pour partir vers un royaume lointain… Disons le Royaume Uni pour pousser un peu dans l’ironie. Il devra tout de même débourser près de 1000 € pour un vol aller-retour de Siem Reap à Londres, ce qui n’est déjà pas évident ! Et avec sa tête de chinois, il risque à lui tout seul de devenir l’attraction touristique des londoniens.

Alors si un jour vous décidez d’emmener un cambodgien à Londres, vu qu’on a peu de chance qu’il achète lui-même son billet d’avion, assurez-vous de lui faire visiter ces 5 lieux incontournables qui lui fera oublier ses temples, ses campagnes verdoyants et ses plages de rêve… ou pas !

  • Le Hyde Park, un des plus grands parcs du monde avec ses 142 hectares et plus de 4000 arbres, véritable oasis de verdure en pleine ville… C’est sûr qu’on est bien loin de la jungle luxuriante de Mondulkiri mais il paraît que ça vaut vraiment le détour.

Image associée

  • Le London Eye, plus connue sous la Grande Roue, un incontournable qu’on a tous vu au moins une fois dans un film. Ce n’est pas tous les jours qu’on aura l’occasion d’admirer la belle ville de Londres de jour ou de nuit perché à 135 mètres. Il faut avouer qu’on aimerait bien un manège géant comme ça en plein milieu d’Angkor Wat pour admirer les couchers de soleil, mais l’UNESCO l’interdirait sûrement.

Résultat de recherche d'images pour "spot from london eye"

  • Le Musée de Madame Tussaud, avec un peu de chance, entre les 300 personnalités du showbiz, de la politique ou de littérature qui y sont représentés en cire, notre voyageur y trouvera peut-être un compatriote.

Résultat de recherche d'images pour "madame tussaud museum"

  • La London Tower, autrefois une prison où l’on retrouve notamment la Tour Blanche, un des donjons les plus célèbres du monde. Un site qui fera peut-être penser notre cambodgien au Phnom Sampov, ancien exutoire à prisonniers des khmers rouges, aujourd’hui lieu de culte. La Tour de Londres quant à elle sert aujourd’hui à exposer les joyaux de la Couronne.

Résultat de recherche d'images pour "tour blanche london hd"

  • Sea Life Aquarium de Londres, un endroit inédit où notre cambodgien aura l’occasion d’avoir une toute autre vision de l’océan à part celle des plages de sable fin à perte de vue et des calamars grillés, car on peut y observer de très près de nombreuses espèces maritimes du monde entier, pour une expérience réellement instructive.

Image associée

Tout ceci pour dire que notre cambodgien a de la chance de vivre sur ces terres aux richesses inestimables. Les européens sont si heureux de venir chez nous pour y passer leurs vacances loin des tumultes des grandes villes, et dans de nombreux cas, pour y terminer leur retraite, car sans même le vouloir, on s’attache rapidement à cette convivialité spontanée et à ces beaux sourires d’un naturel si irrésistible !