Archives mensuelles : novembre 2014

Ce qui m’énerve ou me révolte au Cambodge !

DSC_0025 - Copy

Les visites des écoles et des orphelinats par les touristes en exposant les enfants cambodgiens comme si c’était des animaux de foire et c’est un organisateur de circuit qui vous l’écrit.
La police qui rackette à longueur de journée les gens qui roulent à moto et qui n’osent jamais s’en prendre aux conducteurs de gros 4×4 qui eux ont tous les droits.
Les bonzes qui font l’aumône et les pauvres qui donnent tout ce qu’ils possèdent en étant persuadés que Bouddha va leur apporter une vie meilleur.
Les chiens qui aboient la nuit car eux ils voient les fantômes, s’il vous plait les fantômes arrêtez de faire peur aux chiens ! On arrive plus à dormir !
Les mariages ou les enterrements avec des sonos pourris poussées au maximum dès cinq heures du matin jusqu’à tard le soir.
Les habitants qui privatisent et obstruent complètement une rue en y installant un chapiteau pour recevoir les invités pour un mariage.
Les ouvriers que l’on tue ou emprisonnent lorsqu’ils manifestent ou se mettent en grève.
Le mépris des riches khmers parvenus (s’étant enrichis souvent grâce à la corruption) pour les pauvres.
Les pédophiles asiatiques qui sévissent souvent en toute impunité dont font partie les pères incestueux qui abusent de leurs filles après le décès de leurs épouses.
Tous ces expatriés (dont je fais partie) qui se croient supérieurs aux cambodgiens et qui ne cherchent pas à s’adapter aux coutumes locales.
Les chauffeurs de tuk tuk et de motos taxi qui vous interpellent sans cesse même lorsqu’ils vus voient descendre de votre voiture.
Etc…
Gérard Thévenet – WAM – Agence de voyage locale indépendante au Cambodge.

Les touristes chinois ou coréens disciplinés

DSC_0025 - Copy

Dans les rues de Siem Reap, sur les temples, dans les restaurants usines il y a des troupeaux pour la plupart du temps chinois ou coréens qui sont en groupes, ils sont très faciles à identifier car ils portent soit tous les mêmes teeshirt , les mêmes casquettes ou les mêmes chapeaux, ces groupes sont quelquefois composés de plus de cent personnes.
Moi qui suit un éternel rebelle cela me fait délirer, comment des êtres humains peuvent-ils être rassemblés en troupeaux pour voyager, être habillés pareils, faire tous la même chose au même moment, comme cela est triste, comment peuvent-ils accepter cela ? Cela leur procure-t-il le moindre plaisir ?
Ils ressemblent à des meutes de zombies robotisés, dressés pour obéir !
Ils sont emmenés dans des supermarchés de souvenirs ou ils doivent obligatoirement acheter. Ces supermarchés appartiennent bien sûr à des coréens si les touristes sont coréens ou à des chinois si les touristes sont chinois, l’agence de voyage est souvent propriétaire ou actionnaire de ce supermarché, si elle ne l’est pas elle perçoit des commissions pouvant aller jusqu’à 50% de tout ce qui est acheté.
Devinez ce qui est vendu dans ces magasins ? Des souvenirs « cambodgiens » fabriqués en Chine ou en Corée ! Elle n’est pas belle la vie ? Nos bons touristes ramènent dans leurs pays respectifs de merveilleux souvenirs du CAMBODGE.
Ces agences possèdent leurs propres hôtels à Siem Reap, leurs propres restaurants, finalement qu’est-ce que cela rapporte au Cambodge ? Le montant de l’entrée des temples, les salaires des employés locaux souvent très bas, quelques taxes rarement payées car un fonctionnaire corrompu a proposé un arrangement (à l’amiable).
Des touristes, de l’argent qui arrive … et qui repart !
Gérard THEVENET – WAM – Agence de voyage locale indépendante à Angkor

Au Cambodge c’est moins cher dans la rue que dans les duty free

DSC_0025 - Copy

Beaucoup font des achats au duty free de l’aéroport a et sont surpris de constater qu’ils se sont fait avoir car beaucoup de produits sont beaucoup moins chers dans les magasins du pays que dans ces magasins détaxés.
Cela est valable pour les cigarettes, les alcools, les parfums et de nombreux autres produits. C’est surprenant sans doute un fait unique au monde mais au Cambodge c’est comme cela !
Pourquoi ? Cela provient sans doute du fait que beaucoup de produits importés proviennent de la contrebande ou que des douaniers corrompus ont laissé entrer ces produits sans que les importateurs ne s’acquittent des taxes en vigueur.
Donc un bon conseil : Attendez d’être entré dans le pays pour commencer vos achats ! C’est là que vous ferez de bonnes affaires.
N’achetez pas non plus des riels (monnaie locale à l’aéroport), vous y perdriez énormément au change puis vous ne sauriez pas quoi faire de cet argent car au Cambodge tous les achats se règlent en US dollars et la monnaie locale ne sert qu’à rendre la monnaie car on ne trouve pas de cents ici.
Gérard THEVENET – Agence de voyage locale indépendante au Cambodge.

Envoyer instantanément de l’argent au Cambodge

DSC_0025 - Copy

Il y a un système que nous ne connaissons pas en occident mais qui fonctionne merveilleusement ici au Cambodge, vous vous trouvez dans n’importe quelle ville ou village du pays et vous désirez envoyer de l’argent à une autre personne qui se trouve à l’autre bout du territoire, comment faire ?

Ici c’est très simple vous allez sur un marché ou se trouve les stands des bijoutiers et des changeurs de devises et vous vous renseignez pour savoir qui s’occupe de ce genre de transaction, une fois la personne trouvée vous lui expliquez que vous désirez envoyer telle somme à une autre personne dans tel ou tel ville ou village, vous confiez votre argent et le numéro de portable de la personne qui va encaisser, elle vous donne un numéro de stand de marché et un numéro de téléphone dans la ville concernée, vous transmettez ces informations à la personne qui attend l’argent et le tour est joué, cela vous aura couté quelque dollars de frais.
N’est-ce pas merveilleux ? Ce système fonctionne à parfaitement !

Ces dernières années une compagnie nommée Wing s’est développée en une sorte de franchise et ont des représentations à travers tout le pays même dans des villages reculés, vous pouvez faire transiter même de grosses sommes d’argent via ce système.
Un moyen rapide et peu onéreux de faire circuler l’argent ! Que de bonnes choses à découvrir dans ce merveilleux pays !
Quand je pense que beaucoup d’occidentaux viennent ici en pensant tout apprendre aux locaux ! Quelle erreur ! Ouvrez vos yeux ! Vos oreilles ! Et c’est vous qui allez apprendre et découvrir toutes les possibilités offertes ! C’est à vous de vous adapter ! C’est la seule solution pour réussir son expatriation !

Gérard THEVENET – Agence de voyage locale indépendante au Cambodge

Le vignoble du Phnom Banon au Cambodge

battambang_todo_vineyard2 Savez-vous que l’on produit du vin au Cambodge ?
Sur le trajet reliant la ville de Battambang au site de Phnom Banon se trouve un vignoble qui produit le vin de Phnom Banon, personnellement je l’ai déjà testé plusieurs fois et je trouve que le mot vin est galvaudé et que le mot vinaigre serait plus approprié et encore …. Car il existe des vinaigres de bien meilleure qualité que ce produit.

grape_wineLes propriétaires ont su faire pousser la vigne mais en ce qui concerne la vinification ils n’ont pas trouvé la bonne recette car leur piquette est parfaitement imbuvable.
Par contre ils produisent un brandy de bonne qualité qui se laisse déguster, ils commercialisent également un jus de raisin savoureux, faire une halte en ce lieu pour découvrir le vignoble cambodgien est conseillé.

vineyardC’est à ma connaissance le seul vignoble existant au Cambodge, il y a également du vin de Pursat mais on m’a dit qu’il était produit à partir de raisins sauvages cueillis dans la forêt, information à vérifier.
Il y a également un autre vin cambodgien que je ne puis conseiller c’est le Randonal il serait élaboré à partir d’une poudre importée d’Espagne et mélangé à de l’alcool fabriqué localement.
Gérard THEVENET – Agence de voyage locale indépendante au Cambodge

L’équipe de WAM à Preah Kahn Kampong Svay

DSC_0071En ce dimanche de novembre l’équipe de WAM pratiquement au complet est partie en repérage pour trouver le meilleur itinéraire pour rejoindre le temple perdu de Preah Kahn Kampong Svay.

DSC_0066
Nous avons d’abord rejoint le temple de Beng Meala car en regardant les cartes on se rend compte que qu’à vol d’oiseau les deux temples ne sont pas très éloignés l’un de l’autre, cependant une fois sur place impossible de trouver un accès, bous avons donc continué en direction de la ville de Preah Vihear, ce qui représente déjà un long trajet, en suite nous sommes redescendu en direction de Kampong Thom, après cinq heures de routes nous somme enfin arrivé sur le site.

DSC_0116
Quel bel endroit, nous étions récompensés de nos efforts, à l’entrée les gardiens nous informent qu’ils n’ont vu aucun visiteur depuis trois jours, ce qui donne une idée sur le taux de fréquentation de ce temple, il faut reconnaître qu’arriver jusqu’ici n’est pas chose simple.
Nous sommes restés deux bonnes heures sur ce site entourés de murs d’enceintes de plus de quatre kilomètres de côté.

DSC_0129
Pour le retour nous avons voulu tester un nouvel itinéraire pour rejoindre la route N° 6 qui va de Siem Reap à Phnom Penh, mal nous en a pris car si le trajet est un peu plus court la route pour la plupart du temps en latérite est dans un état lamentable, pour ne pas dire défoncée, heureusement que nous étions en 4X4, en voiture ou en minibus cela aurait été très compliqué pour ne pas dire impossible, enfin après bien des secousses nous avons fini par rejoindre cette fameuse route N° 6 au niveau de Stung et sommes rentrés sur Siem Reap.

DSC_0158DSC_0170

Il en résulte que pour le moment il vaut mieux passer par la ville de Preah Vihear, il existe je crois un troisième itinéraire en passant par Kampong Thom mais au départ de Siem Reap cela représente beaucoup de kilomètres.

DSC_0183
Gérard THEVENET – WAM agence de voyage locale au Cambodge.

Site de voyage local honnête ou malhonnête ?

DSC_0025 - Copy

En naviguant sur le net je visite les sites proposant des voyages sur mesure au Cambodge et se prétendant agence locale comme nous et alors une chose me saute aux yeux, les quelques vraies agences locales comme WAM n’hésitent pas à afficher les photos de leurs responsables et de l’ensemble de leurs collaborateurs par contre de nombreuses agences proposent monts et merveilles et sont incapables de mettre les photos et de présenter leur équipes.
Je pense que pour l’internaute ce devrait être la première chose qu’il devrait inspecter avant tout ! Qui se cache derrière ce site ? Comment se fait-il qu’il ne se présente pas ? Cela devrait être le premier point déterminant pour juger du sérieux et de l’honnêteté des personnes proposant des services.
Si le site ne franchit pas ce premier point de contrôle il est plus prudent de laisser tomber, on ne traite pas d’affaire sur le net avec des interlocuteurs anonymes !
Ensuite ce n’est pas parce que le premier point de contrôle est passé que vous ne risquez plus rien, il faut maintenant déterminer si votre interlocuteur est un vrai réceptif local ? Pour cela posez lui des questions précises, n’hésitez pas à aller dans le détail, s’il est un vrai expert sur la destination choisie il se doit d’être incollable !
Il faut également tenir compte de la réactivité ! Un vrai expert local se doit de vous répondre rapidement, si la réponse à telle ou telle question met plus de 24 heures à vous parvenir alors méfiez-vous, il y a de fortes chances pour qu’il ne soit qu’un intermédiaire et qu’il attende la réponse du vrai réceptif local avec lequel il sous-traite.
Gérard THEVENET – Directeur –Fondateur de WAM – Agence locale au Cambodge.

10 idées reçues des étrangers sur le Cambodge

DSC_0025 - Copy

1) Les cambodgiens parlent français !
C’est faux, c’est devenu très rare, les seules à parler la langue de Molière sont les personnes âgées, les guides touristiques francophones et certaines personnes ayant des métiers en rapport avec la médecine et le droit par exemple.
2) Les cambodgiens sont tous bouddhistes !
C’est faux, au Cambodge plus de 10% de la population est de confessions musulmane, il y a quelques % de chrétiens et autres…
3) Les cambodgiens aiment les vietnamiens car ils les ont débarrassé des khmers rouges !
C’est faux, la majorité des cambodgiens haïssent les vietnamiens, ils leur reprochent de les avoir occupé pendant plus d’une décennie, d’avoir pillé le pays durant ce laps de temps et de continuer à envahir le Cambodge en venant s’y installer.
4) Les filles cambodgiennes sont toutes des filles faciles !
C’est faux, comme dans tous les pays pauvres et émergents certaines filles se livrent à la prostitution mais de nombreuses filles bien élevées respectent les traditions khmères et préfèrent rester vierge jusqu’au mariage, je dois convenir que ce fait est de plus en plus rare mais cela existe encore.
5) Les enfants reçoivent une bonne éducation dans les écoles primaires !
C’est faux, ils ne vont à l’école qu’une demi-journée par jour et on ne leur apprend uniquement qu’à lire, écrire et compter, aucun autre cours comme, l’histoire, la géographie et les sciences ne leurs sont dispensés.
6) On ne trouve pas de médicament au Cambodge !
C’est faux, dabs toutes les villes les pharmacies sont très bien achalandées et l’on trouve de nombreux médicaments.
7) Les hôtels ne disposent pas de moustiquaires dans les chambres !
C’est faux, tous les hôtels et guesthouse ont des chambres ventilés qui sont équipées de moustiquaires, pour les chambres avec air conditionné ce n’est pas nécessaire.
8) Le carburant n’est pas cher au Cambodge !
C’est faux, l’essence et le mazout sont très cher pour un pays émergent comme le Cambodge, ce qui fait que le cout des transports est élevé.
9) La vie n’est pas chère au Cambodge !
C’est faux, tous les produits de base ont fortement augmenté ces dernières années, les pauvres ont de plus en plus de mal à se nourrir correctement, pour un touriste et un expatrié qui ne s’habitue pas à la nourriture locale cela revient encore plus cher.
10) L’électricité n’est pas chère au Cambodge !
C’est faux, au contraire l’électricité est très chère car le Cambodge ne produit pratiquement pas et l’électricité est importée des pays voisins.
Gérard Thévenet / Wam Tour – Agence de voyage francophone et anglophone au Cambodge

LE CHARME DE KAMPOT

280px-Kampot_20110429-050

J’ai toujours aimé la ville de Kampot, cette petite ville de province traversée par une rivière qui est en fait un bras de mer qui remonte à l’intérieur des terres, l’eau salée vient se mélanger à l’eau douce qui descend du plateau du Bokor. Les quais au bord de ce cours d’eau me font penser un peu aux bords de Saône dans ma région natale.
De nombreuses constructions datent encore de l’ère coloniale, ils sont pour la plupart d’architecture chinoise, certains bâtiments comme l’ancienne demeure du gouverneur et la prison sont eux d’inspiration coloniale et ont été construits par les français au temps du protectorat.

images
La ville commence cependant à se moderniser, l’ancien marché aux poissons a été rénové et abrites maintenant des boutiques et des restaurants. Le marché traditionnel en plein centre de la ville lui ne change pas. Il est très fréquenté, c’est là que l’on trouve du poisson et tous les autres produits de la mer fraichement pêchés. Comme sur de nombreux marché du Cambodge on trouve y de tout : des quincaillers, des tailleurs, des marchands de tissus, de vaisselles, de souvenirs, de toutes sortes de nourritures, des souvenirs, des vêtements, des chaussures, etc….
Gérard Thevenet / Wam Tour

Le cirque Phare Ponleu à Siem Reap

 

Viban, one of the star performers in "The Adventure", a Phare Circus show in Siem Reap, Cambodia.Lors de votre séjour à Angkor il est un spectacle qui vous réjouira au plus haut point, vous ne pouvez même pas l’imaginer tant que vous n’aurez pas admiré ce show. Durant la bonne heure que dure ce spectacle je vous garantis que vous vous ne vous ennuierez pas un seul instant et que durant ce laps de temps vous allez retrouver votre regard et votre âme d’enfant ! Rire ! Émotion ! Joie ! Bonheur ! Vous ressentirez tout cela et plus encore ! Personnellement c’est tout ce que j’ai ressenti ! Je ne voulais plus que ça s’arrête tellement j’étais heureux d’être là !
Ces jeunes cambodgiens produisent un spectacle d’une qualité inouïe ! Des enchaînements extraordinaires ! Un couple de musiciens qui donnent le rythme à tout le spectacle du début à la fin sans un faux pas ! C’est magique !

sokha5-150x150

Venir à Angkor et ne pas aller au cirque serait une grossière erreur ! Vous ne pouvez imaginer à côté de quoi vous allez passer !

phare-front-1405061-150x150

Les artistes dégagent une joie de vivre et les prouesses qu’ils accomplissent vous transporteront, vous aller vous sentir faire partie du spectacle, avec vos applaudissements spontanés vous allez les encourager et participer à ces instants magiques ! Oui vraiment ces artistes communiquent extraordinairement bien avec leur public et leur bonheur va se propager au plus profond de votre être, vous oublierez tout avec juste une envie, une unique envie : JOUIR DE L’INSTANT PRESENT !!!

chills13-150x150Personnellement je vis sur place et je retournerai souvent voir ces spectacle qui pour moi sera à jamais la meilleur des thérapies contre le stress, le mal de vivre et même la maladie.
De vrais artistes issus de milieux défavorisés qui vous donnent une leçon de vie, une leçon de partage, une leçon D’AMOUR !

img004-150x150J’ai aimé ! Et je n’oublierai jamais !

Pour en découvrir plus  cliquez sur le lien ci-dessous:

http://www.pharecambodiancircus.org/circus/

Gérard Thévenet – WAM- Agence de voyage locale à Angkor au Cambodge.