Archives mensuelles : août 2015

Fêtes et jours fériés au Cambodge

 

11025818_934890933202361_8039019002642254263_n

Nouvel An khmer – Bon Chaul Chhnam
Le Nouvel An khmer est célébré pendant 3 jours : le 13, 14 et 15 Avril. Les jours qui précèdent le Nouvel An, toutes les familles cambodgiennes commencent à faire le grand ménage dans la maison, nettoyer les murs, le sol pour que tout soit propre et « comme neuf ».

Le premier jour du Nouvel An, on prépare une table bien garnie et bien décorée avec différents fruits, des objets sacrés, et des fleurs fraîches. Dans la matinée, la plupart des cambodgiens vont aux pagodes pour prier, allumer les bâtonnets d’encens pour exprimer les remerciements et leurs vœux envers Bouddha.

Les fidèles nettoient également les statues de bouddha avec de l’eau parfumée. Le fait de baigner les statues de bouddha dans l’eau symbolise l’idée que l’eau est indispensable à toutes sortes de vies. Selon la pensée bouddhiste, c’est un moyen pour acquérir la longévité, la chance, le bonheur et la prospérité.

Le deuxième jour est consacré à la famille. On offre des cadeaux aux parents, aux grands parents, aux aînés et passe un bon moment en famille autour d’un repas copieux. Ce jour là, les cambodgiens font également beaucoup d’œuvres de charité : ils offrent de la nourriture ou des cadeaux aux personnes en difficulté, aux sans-abris, etc.

Le troisième jour, d’après la tradition, les cambodgiens vont aux temples ou aux pagodes, prier pour la bénédiction de la nouvelle année.
Les enfants prennent d’assaut des rues en projetant de l’eau sur les passants. Les personnes aspergées le prennent avec un bon esprit et de la bonne humeur.
Fête du Sillon Sacré – Chrat Preah Nongkâ
La fête du Sillon Sacré a lieu chaque année entre fin avril et début mai. Elle célèbre le début de la saison des pluies et l’ouverture de la saison des labours.

Dans le passé, la date précise de la fête était désignée par les astrologues du Palais Royal. Ce jour-là, le Roi traçait le premier sillon dans une rizière symbolique de la capitale, inaugurant ainsi la saison des labours.

De nos jours, cette cérémonie se déroule devant le musée national de Phnom Penh où, pour l’occasion, les autorités installent une longue parcelle de sable qui remplace la rizière. Pour animer cette fête, une haute personnalité politique du pays joue le rôle du Roi de Meakh, il mène l’attelage et laboure. Son épouse joue le rôle de la Reine Mé Hour, elle sème les graines.

Pour cette occasion, le rôle des bœufs sacrés est indispensable à la cérémonie car c’est eux qui vont faire la prédiction des récoltes. On apporte deux bœufs et on les accompagne devant sept plateaux afin qu’ils puissent faire leur choix. Chaque plateau contient l’une des denrées suivantes : du riz, de l’herbe fraîche, du sésame, des haricots, du maïs, de l’eau et de l’alcool. Le choix des bœufs permet de faire des prédictions pour l’année à venir.

S’ils choisissent le riz, le maïs ou le haricot, la moisson sera bonne. S’ils mangent les herbes, les maladies sont à craindre pour le bétail. S’ils boivent de l’eau, les pluies seront abondantes et la paix règnera, mais s’ils boivent de l’alcool, le Royaume sera confronté aux problèmes et aux catastrophes.
Fête de Pchum Ben à la mémoire des ancêtres
La fête Pchum Ben (« Pchum » signifie se réunir, « ben » signifie offrir) est une grande fête religieuse au Cambodge. Elle a lieu en septembre et dure 15 jours.
Pendant cette période, les cambodgiens se rendent à leur lieu de naissance et aux temples pour prier. Les familles offrent des mets d’offrande aux ancêtres et aux personnes décédées de la famille. Selon la croyance, les âmes guidées par la fumée de l’encens et par la lumière des bougies, reviennent rendre visite à leurs proches pendant cette période.
Les fidèles cuisinent des plats et achètent beaucoup de choses pour offrir aux moines. Les dons sont également recueillis ces jours-là pour partager ensuite aux déshérités et aux personnes en difficulté. Les cambodgiens participent également aux cérémonies de méditation des moines, et aux tâches quotidiennes des pagodes, etc.
À la demande des familles, les moines récitent des prières en l’honneur des ancêtres pour les aider à rejoindre le cycle de réincarnation.
Fête de Kathen
Le Kathen est une cérémonie d’offrande aux moines, célébrée en septembre. Historiquement, le cadeau de base est la robe monacale. De nos jours, on offre bien d’autres types de présents : nourritures, instruments de travail, objets quotidiens, sébiles, etc. Les dons recueillis sont remis de préférence à une pagode pauvre.
Les présents sont souvent réunis et installés sur une sorte de litière qui est ensuite transportée en un petit cortège jusqu’à l’intérieur de la pagode. Puis, au nom de tous, une personne offre les présents aux moines. Les derniers récitent des stances de bénédiction. Un repas a ensuite lieu, réunissant les moines, les donateurs et les fidèles.
Fête des eaux – Bon Om Teuk
Cette cérémonie est traditionnellement célébrée à la pleine lune de novembre. La fête des eaux marque la fin des crues et le renversement du courant du Tonlé Sap (le plus grand lac du Cambodge), mais aussi le mûrissement des récoltes.

La Fête des Eaux est marquée par la suspension des activités dans tout le pays pendant les jours de fête. Dans les grandes villes, les courses de longues pirogues décorées, représentant les provinces et les pagodes du Royaume, constituent un spectacle haut en couleurs et très populaire. Les spectacles de feux d’artifice dans la soirée et les processions de bateaux sont particulièrement animés dans tout le pays.
Autres fêtes et jours fériées
– Fête nationale – 7 Janvier : elle commémore la chute du régime Pol Pot suite à l’intervention de l’armée vietnamienne.
– Nouvel An Chinois/Vietnamien : 1 jour du premier mois lunaire (entre fin janvier et février) : les cambodgiens fêtent également le Nouvel An vietnamien. Pendant 3 jours de fête, la plupart des activités commerciales sont en pause. Les cambodgiens profitent de ces jours pour se réunir en famille et partager des bons moments avec leurs amis.
– Journée Internationale de la Femme : 8 Mars
– Anniversaire de l’illumination de Bouddha : fin Avril – début Mai : C’est une journée sainte bouddhiste, on célèbre la naissance et la mort de Bouddha. Les cambodgiens apportent des offrandes de nourriture et de fleurs aux temples et prient pour le bonheur et la bonne fortune pour l’année à venir.
– Fête internationale du Travail : 1 Mai
– Anniversaire du Nouveau Roi Norodom Sihamoni : 14 Mai : On célèbre l’anniversaire du roi actuel Norodom Sihamoni, couronné en 2004 après l’abdication de son père, Norodom Sihanouk.
– Journée Internationale des Enfants : 1 Juin
– Anniversaire de Sa Majesté de la Reine Mère : 18 Juin : Les cambodgiens fêtent l’anniversaire de la Reine Mère Norodom Monineath Sihanouk.
– Journée de la Constitution : 24 Septembre : Jour férié, il commémore l’anniversaire de la signature de la nouvelle Constitution du Cambodge par le roi Sihanouk en 1993.
– Célébration des Accords de Paris : 23 Octobre : Cette journée commémore la signature en 1991 des Accords de Paris qui ont rendu sa souveraineté au Cambodge.
– Jour du Couronnement du Roi Norodom Sihamoni : 29 Octobre
– Anniversaire de l’ancien Roi Norodom Sihanouk : 31 Octobre
– Fête de l’Indépendance : 9 Novembre
– Journée des Droits de l’Homme : 10 Décembre

Gérard Thévenet – WAM – Artisan voyagiste à Angkor – www.wamtour.com

Les peuples du Cambodge

cambodia

Les cambodgiens sont à majorité khmer, mais on y observe quand même une grande diversité ethnique. Donc, trouvez ci-après les informations utiles sur Les Groupes Ethniques au Cambodge
Les Khmers
Le Khmer représente une race locale indochinoise, à l’origine non clarifiée. Il ressemble aux chinois, mais possèdent des traits méridionaux, des traits qui ne changent pas malgré le métissage sino-cambodgien. En effet, la plupart des khmers savent qu’ils ont eu un ancêtre ou un parent, chinois ou vietnamien. Cette majorité est surtout riziculture, détestant les affaires par simple mentalité. Mais ce n’est pas le cas des sino-khmers qui sont souvent des commerçants.
De nombreux vietnamiens sont aussi venus au Cambodge, soit par immigration soit par occupation militaire, soit par la colonisation. Ce sont de proches voisins mais qui ne possèdent presque aucun point commun avec les cambodgiens. Les deux camps s’affrontent même souvent. Pourtant, les vietnamiens sont restés, se sont mariés avec des khmers, revendiquant ensuite leur appartenance à cette ethnie majoritaire du Cambodge. Autrefois, ils exerçaient une grande domination avant d’essayer de se fondre humblement dans la masse.
Les autres ethnies
Les vietnamiens et les chinois sont les deux principales minorités ethniques du Cambodge, comptant successivement 5% et 3% de la population. Les deux ethnies, avec les khmer, font preuve d’une indifférence même s’il y a eu un incessant métissage des khmers par les deux premières ethnies. Les vietnamiens sont surtout catholiques.
Les chams, prononcées « tiam » sont la troisième minorité ethnique. Ce sont surtout des musulmans sunnites. Ils ont déjà construit plusieurs centaines de mosquées au Cambodge. Ils vivent au nord de Phnom Penh et dans la région de Kompong Cham, en évitant de se mélanger avec les bouddhistes. Ils sont noirs de peau, et ont les yeux profonds, presque enfoncés dans l’orbite, le nez retroussé, les cheveux noirs et crépus ou frisés. Les chams étaient autrefois des brahmaniste çivaïte, parlant indien et écrivant le sanskrit. Émigrés en masse, ils ont été plutôt bien reçus par rapport aux vietnamiens qui étaient leurs oppresseurs pendant longtemps. Ceux qui n’étaient pas tués par les vietnamiens se son rapprochés des Malais et des Javanais, d’où la reconversion vers l’Islam. Ils battent le tambour cham dans les mosquées et leurs femmes ne portent pas de voile. Ce sont des nomades vivant sur les bords du Mékong, et vivant principalement de la pêche.
Près d’un pour cent de la population totale constituent les peuples indigènes. La plupart d’entre-deux vivent dans les quatre provinces du nord-est (Mondulkiri, Ratanakiri, Stung Treng et Kratie), considérées comme les régions des hautes terres. On les appelle alors tribus des collines ou habitants des hautes terres (Khmer Loeu). Ils vivent d’agriculture, d’élevage de porcs et de poulets, de cueillette d’aliments venant de la forêt, de chasse et de pêche. Avant, ils accaparaient de vastes terrains exploitaient une grande dimension de forêts, mais maintenant, leur accès est limité. On peut encore diviser ces peuples indigènes en 17 groupes selon leur langue, qui se différencie d’une tribu à une autre. Ce sont des peuples primitifs. On les appelle Phnong en cambodgien, Chong en thaï, kha en laotien, moï en vietnamien, Sakai en malais, kukri en bengali. Chaque tribu compte des centaines à quelques milliers seulement d’effectif.
On peut distinguer :
• Les primitifs du nord-est : ce sont les Kravet ou Khrêk, les Braos ou Préous, mêlés avec les Krûng, les Tampuans, groupés autour de la ville de Bakéo; et les Mnongs ou Pnongs proprement dit)
• Les primitifs du nord : ce sont les Kouys, les forgerons du Cambodge), descendants des soldats Laos capturés
• Les primitifs du nord-ouest : ce sont les Samrês, se fondant petit à petit, comme les Kouys, avec les khmers
• Les primitifs de l’ouest : ce sont les Péars ou Porrs, signifiant homme de couleur, et des descendants de Samrês
• Les primitives du Sud : ce sont les Saoch, appelés aussi Kuea prei, signifiant les inséparables de la forêt.

Gérard THEVENET – WAM – Artisan voyagiste à Angkor – www.wamtour.com

Téléphone, Internet et la Poste au Cambodge

th

Téléphone portable

Le réseau est très bien développé au Cambodge. Si vous voulez utiliser votre téléphone portable au Cambodge, il suffit de le faire débloquer par votre opérateur avant de partir ou sur place en arrivant. À défaut, vous pouvez acheter sur place un nouveau téléphone portable dans les centres commerciaux pour moins de 20 $.
Les téléphones portables débloqués fonctionnent avec une carte SIM cambodgienne, portant son propre numéro. Les cartes SIM cambodgiennes sont disponibles à partir de 21 000 riels, rechargeables avec les cartes prépayées.
Bon à savoir
Pour appeler la France depuis le Cambodge : composer le 001 + 33 + numéro de votre correspondance sans le 0
Pour appeler le Cambodge depuis la France : composer le 00 + 855 + indicatif de la ville sans le 0 + numéro de votre correspondance

internet-explorer-logo
Internet

Les café internet sont nombreux, on les trouve facilement dans les villes.

th 2

Poste

Les services postaux sont efficaces. Pour un envoi de lettre simple du Cambodge vers l’Europe, comptez 2 semaines pour l’acheminement.

Gérard THEVENET – WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Cambodge : Bagages et documents à emporter

gérard ph - Copy

Conseils pour les bagages
Dans votre bagage à main il est utile de mettre des objets qui vous semblent indispensable dans le cas où vos valises se perdent ou ont du retard.

Le poids et la taille du bagage à main sont déterminés par les compagnies aériennes. Chacune a ses propres réglementations.

En général, le poids autorisé varie entre 7kg et 12kg.

La taille autorisée est variée : 55 x 25 x 35 cm ; 56 x 45 x 25cm ; etc. (poignée, poches et roulettes comprises.)
Articles interdits en cabine
-Liquides, sauf en petites quantités et emballés séparément selon les règles officielles.
– Produits d’origine animale (viande, jambon, poisson, etc.)
– Armes à feu
– Objets contondants et tranchants
– Substances explosives, inflammables, chimiques et toxiques
– Les piles de rechange au lithium telles que les piles rechargeables au lithium et les piles AA au lithium pour ordinateur portable et lecteur DVD, ne peuvent être transportées que dans les bagages à main. Chaque pile de rechange doit être emballée dans son emballage d’origine. Si vous n’avez plus cet emballage d’origine, vous devez couvrir les contacts des piles avec du ruban adhésif pour les isoler et envelopper chaque pile séparément dans un sac en plastique.
Bagages en soute
Le poids autorisé des valises varie entre 20kg et 30kg, selon chaque compagnie aérienne.
Lors d’un voyage, il est conseillé de minimiser les affaires à emporter pour ne pas vous encombrer.
Articles interdits en soute
Les allumettes, briquets et leurs combustibles.
Les batteries avec électrolyte.
Les feux d´artifices, pétards, feux de Bengale, fusées de détresse, pistolets factices, allume-feux, gaz lacrymogènes.
Les réchauds de camping, bouteilles de gaz, bouteilles de plongée à oxygène.
Peinture, vernis, laque.
Matières toxiques, matières infectieuses, matériaux radioactifs.
Produits chimiques, engrais, désherbants, pesticides, insecticides.
Décapants, eau de Javel, chlore, lessive.
Liquides inflammables type carburant, diluant, solvant, acétone.
Thermomètres à mercure, baromètres.
Torche de plongée (pile et/ou ampoule débranchée)
Produits d´origine animale : le transport aérien (cabine, soute ou fret) de viande d’animaux sauvages sous toutes ses formes est strictement interdit à destination de l’Union européenne.
Armes et objets contondants/tranchants
Comment bien organiser une valise
– Les affaires lourdes, rigides doivent être placées au fond de la valise,
– Étaler une serviette sur ces dernières afin de créer une séparation qui protège le reste des affaires,
– Disposer ensuite vos vêtements pliés couche par couche. Si vous avez des objets fragiles, glissez-les entre les couches de vêtements. Les chemises doivent être placées sur le dessus des couches de vêtements pour éviter les plis,
– Disposer les chaussettes, les sous-vêtements, les accessoires dans les extrémités de la valise pour combler les vides. Ainsi, l’ensemble du contenu risque moins de se déplacer.
– Pour les chaussures, avant de les ranger, il faut remplir l’intérieur avec des chaussettes pour éviter la déformation lors du transport.
Mettre ensuite les chaussures dans les sacs/housses à chaussures pour les isoler du reste de contenu. Disposer ensuite les chaussures dans les coins des valises.
– Pour les produits de beauté, il est indispensable de les mettre d’abord dans un sac plastique solide, bien fermé, pour éviter qu’ils se répandent dans la valise en cas de fuite. Ces produits doivent être placés entre les couches de vêtements pour éviter les chocs.
– Enfin, à l’intérieur et à l’extérieur de chacun de vos bagages, pensez à indiquer lisiblement votre nom, votre adresse permanente et celle de votre destination, votre numéro de téléphone portable et votre adresse e-mail. Des étiquettes réservées à cet effet sont disponibles aux comptoirs d’enregistrement dans les aéroports.
Que faut-il emmener dans sa valise ?
Documents
Papiers administratifs importants
Passeport + Visa
Carte d’identité
Numéro de téléphone d’urgence international de la compagnie d’assurance
Numéro de téléphone de la police contractée
Justificatifs permettant le remboursement des frais de santé
Copies des papiers officiels (passeport, visa, carte d’assurance, carte d’identité, carte bancaire, billets d’avion, etc.). Conserver ces pièces dans un autre endroit que les pièces d’origine. En cas de perte, cela permet de simplifier les démarches administratives.
Permis de conduire international dans le cas où vous prévoyez de conduire sur place.
Documents utiles
Carte géographique
Guide de voyage
Dictionnaire de langue
Chèque de voyage
Carte de crédit
Disponible sur place également
Bagages
(pour 2 ou 3 semaines)
Vêtements et accessoires
– 3 à 4 T-shirts
– 2 à 3 chemises sans et avec manches
– 3 pantalons/jupes confortables
– Sous-vêtements
– 1 survêtement
– 1 imperméable
– maillot de bain + paréo
– 1 paire de lunettes de soleil
– 2 paires de chaussettes
– 1 paire de chaussure de randonnée ou de jogging
– 1 chapeau de soleil/casquette
Articles utiles
– Trousse de couture
– Couteau suisse
– Brosse à cheveux
– Crème solaire
– Lotion après soleil
– Déodorant
– Trousse de maquillage
– Lunettes, lentilles cornéennes & liquide à lentilles
– Médicaments & prescriptions
– Rasoir
– Brosse à dents
– Savon, Shampoing, Dentifrice (peuvent être achetés facilement sur place pour ne pas alourdir les bagages)
– Sac de couchage si une randonnées est prévue
– Serviette de bain si un séjour balnéaire est prévu
Et pas d’affolement en cas d’oubli on trouve tout cela sur place.
Trousse médicale recommandée
Toute la liste ci-dessous est à titre indicatif et nous tenons à préciser que tous ces produits se trouvent facilement sur place en pharmacie.
– paracétamol, aspirine ou ibuprofène pour douleurs et fièvres
– répulsif anti moustique et crème antihistaminique après les piqûres
– antihistaminique en cas de rhume, allergies, piqûres d’insectes, mal des transports
– anti diarrhéique
– petite trousse de pansements : compresses stériles, pansements stériles hypoallergéniques, épingles de sûreté, petite paire de ciseaux, petite pince à épiler, Bétadine, etc.
– thermomètre
– matériels stériles : seringues, aiguilles, fil à suture, lame de scalpel
– des produits solaires de haut indice de protection
– préservatifs en cas de rapports à risque
– crème antiseptique, antibactérienne, antimycotique
– ne pas oublier de se munir de ses médicaments habituels et de prévention (trinitrine pour les cardiaques, Salbutamol pour les asthmatiques, antihistaminiques pour les allergiques, etc.).
Gérard THEVENET – WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Cambodge : Votre assurance voyage

columns_poetsnotebook1-1_08

L’assurance voyage est indispensable quand vous voyagez hors du pays. Elle permet de prévoir le remboursement des frais médicaux imprévus et urgents à l’étranger en cas de maladie, d’accident, et parfois en cas d’annulation/d’interruption de voyage, de vol/perte de bagages, de décès, etc.
Avant de souscrire une assurance vérifiez bien auprès de votre assureur habituel que vous n’êtes pas déjà couverts.
Choix de l’assurance voyage
1. Dans certaines formules de carte de crédit, une assurance de voyage est incluse. Il faut bien vous renseigner pour connaître leurs conditions de prise en charge, leurs conditions de rapatriement ainsi que leurs limitations et exclusions.
Certaines cartes assurent non seulement le titulaire mais aussi leurs proches. Il est primordial de vérifier la liste des pays couverts par la formule d’assurance car tous n’offrent pas les mêmes avantages.

Les formules de carte de crédit de haute gamme (Gold, Visa Premier, MasterCard, etc.) proposent des services d’assurance et d’assistance assez intéressants.

2. Certaines agences de voyage peuvent vous proposer des offres d’assurance voyage à l’achat du billet d’avion. Il est conseillé de bien lire le guide, les conditions, les chartes de leurs offres afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

3. Enfin, les prestataires d’assurance sont nombreux, leurs qualités sont également très variées. Pour être sûr de choisir la meilleure qualité de service, il est recommandé de bien vous renseigner.
Conseils
Après avoir souscrit à une assurance voyage, lors de votre séjour à l’étranger, il est indispensable d’avoir toujours sur vous : la carte d’adhérent, les coordonnées et le numéro d’urgence de l’assureur en cas de problème.

Quand vous payez les frais médicaux, il faut impérativement conserver les pièces justificatives : honoraires, prescriptions, factures d’ambulance ou d’hospitalisation. Cela permet de simplifier les démarches de remboursement.
Gérard Thévenet – WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Se déplacer au Cambodge

cambodia-603432_640

Le Cambodge n’est pas le meilleur endroit pour circuler. La conduite est anarchique, pour na pas dire dangereuse, le réseau routier ne cesse de s’améliorer, les usagers roulent de plus en plus vite et les accidents sont de plus en plus graves.
Bus
Les services de bus se sont considérablement améliorés des dernières années car au fur et à mesure de la réfection des grands axes routiers, les déplacements deviennent plus aisés avec air climatisé. Comptez un tarif moyen de 4 $US pour 300 km de trajet avec un arrêt de 30 mn. Une compagnie comme Giant Ibis, plus chère, proposent des bus confortables et des chauffeurs prudents, nous la conseillons.

IMG_0466

Vélo
Moyen de transport privilégié au Cambodge, le vélo vous permettra de découvrir les régions reculées et favorise la rencontre avec les habitants tout en gardant la forme physique. Encore mieux : à Angkor, il est agréable de visiter le site à vélo car le paysage est assez plat et on prend conscience de sa taille et de ses proportions. Comptez 1,5 à 2 $US la journée de location pour un vélo chinois mais je vous conseille de louer un bon VTT pour quelques dollars de plus.

DSC_0059

Cyclo-pousse
Le cyclo-pousse ou Samlor, à qui on doit son nom un créateur charentais Pierre Coupeau, est un moyen de locomotion indispensable à la vie quotidienne pour des courts trajets. Il sert à transporter des personnes, mais aussi des sacs de riz, des cochons, des jarres d’eau, des caisses… Quelque soit la charge et le trajet, négociez le prix avant de monter. Ce moyen de locomotion est devenu très rare dans le pays à part dans la capitale Phnom Penh ou l’on en trouve encore quelques-uns.

_DSC2138 - copie

Moto-dop
Du français « moto-double », le moto-dop est reconnaissable par la casquette vissée sur la tête du conducteur. A Phnom Penh et dans les autres grandes villes, le moto-dop est le moyen de locomotion le plus rapide pour aller d’un endroit à l’autre. Comptez 1 à 5 $US selon les distances parcourues.

IMG_510213598941869

Tuk tuk
La remorque moto (ou tuk tuk) est un tricycle motorisé servant généralement de taxi. Il est constitué d’un avant de scooter, sur une roue, avec un guidon, prolongé d’une « carriole » recouverte d’une capote, sur deux roues, dans laquelle s’assoient 2 voire 3 passagers. Conseil : Ne jamais monter dans un tuk tuk sans avoir defini l’itinéraire et le prix.

tuk-tuk

Taxi
Des taxis se louent facilement dans la capitale. De nombreux hôtels et agences de voyages vous le proposent moyennant commission et vous coûtent un prix calculé en fonction des distances et du nombre de jours.

Gérard Thévenet – WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Mon voyage au Cambodge

11025818_934890933202361_8039019002642254263_n

Pour rejoindre le Cambodge il y a des vols depuis Bangkok, Singapour, Kuala Lumpur, Hong-Kong ou encore Saigon.
Les billets d’avions de Paris peuvent être obtenus par vos Agences de voyage habituelles mais les meilleurs prix se trouvent souvent sur internet. Les prix des billets « Aller-Retour » varient selon les saisons (hautes ou basses).

Il est possible de se rendre au Cambodge également par voie terrestre en passant par les postes de frontières de la Thaïlande, du Laos ou du Vietnam (reportez les points d’entrée sur la carte ci-dessous) :

Frontières Cambodge-Vietnam
1. Point d’entrée de Bavet (province de Svay Rieng) / Môc Bai
Sur la route 1, visa disponible au poste frontière
Bus : Phnom Penh Sorya Transport : la station se trouve au sud-ouest du marché central (psar thmey)
Taxi : départ depuis le marché Chhbar Ampeou.
2. Point d’entrée de Phnom Da (province de Kandal)
3. Point d’entrée de Phnum Den (province de Takeo) / Tinh Bien
Situé dans la province de Takeo dans le sud de Chau Doc. Accès directe entre Vietnam et Phnom Penh et la province de Kampot.
4. Point d’entrée de Tropiang Sre (province de Kratie)
5. Point d’entrée de Trapeang Phlong Pir (province de Kompong Cham) / Xa Mat
Le poste frontière étant à peine ouvert, la délivrance du visa n’est pas encore disponible dans la province de Kampong Cham
6. Point d’entrée de Prek Chak (province de Kampot) / Xaxia
7. Point d’entrée de Ka-orm Samnor (province de Kandal)
8. Point d’entrée de O’Yadav (province de Ratanakiri)

Frontières Cambodge-Thaïlande
9. Point d’entrée de Cham Yeam (province de Koh Kong)
10. Point d’entrée de Poipet (province de Banteay Meanchey) / Aranyaprathet
C’est le poste frontière le plus fréquenté et le moins cher pour la délivrance du visa : comptez 1000 Baht au lieu de 20 $US. Arrivé à Aranyaprathet, prenez un touk-touk sur 6 km avant d’arriver au poste frontière. Un bus se chargera de vous emmener à Sisophon et à Siem Reap (10 $US) par la route 5. Des taxis sont un moyen de locomotion le plus rapide et le plus confortable : 40-50 $US (privé), 10 $US (collectif)
11. Point d’entrée d’O’smach (province de Oddar Meanchey) / Chong Jom
Depuis Siem Reap, passez par Kralanh puis direction Nord vers Samrong.
12. Point d’entrée de Prum (province de Pailin) / Ban Pakard
Au poste frontière, prenez une moto-dop en direction de Pailin. Un taxi vous conduira à Battambang pour 30 $US (200 baht en collectif)
13. Point d’entrée de Daung (province de Battambang) / Ban Laem
14. Point d’entrée de Anlong Veng (province de Oddar Meanchey) / Chong Sa Ngam

Frontière Cambodge-Laos
15. Point d’entrée Veun Kham (province de Stung Treng) / Dom Kralor
Visa disponible. Il existe 2 postes frontières : au passage de la rivière près de Koh Chheuteal et sur la route à Dom Kralor.
Depuis le poste frontière, prenez un taxi ou un bus pour aller à Stung Treng. Il est possible de prendre un ferry (5 $US) ou un bateau privé (30 $US).
Depuis Stung Treng, le bus Phnom Penh Sorya Transport met de 7 à 10 h pour aller à Phnom Penh.

Les points de passage sont relativement aisés mais des douaniers sont capables de vous soutirer un peu d’argent pour obtenir votre visa d’entrée.

Gérard THEVENET – WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Le Raffles Grand Hotel avant… En 1991

Photos de Serge Corrieras
Textes de Thierry Poncet et Serge Corrieras
Extrait de http://blog.thierryponcet.net/2015/02/kampuchea-songs-02-angkor-solo.html
Angkor. Début de l’année 91. Un infirmier militaire sympa m’avait invité à loger dans sa maison, à Siem Reap, la petite ville voisine des temples.
Seulement, son cousin m’en avait viré. Un flic nommé Dara. A cette époque, les visiteurs d’Angkor devaient résider à l’hôtel Royal, en face d’Angkor Vat.
Obligé, qu’ils disaient.
C’était-y pas beau, le socialisme réel ?
Depuis la chute de l’Empire Khmer, au 11ème siècle de notre ère, les temples d’Angkor étaient en ruines. C’était connu.
L’hôtel Royal, inauguré au joyeux temps des colonies, était lui aussi en ruines. Ça se savait moins.
La chambre était vaste et vide, immense étendue de plancher gondolé : la mauvaise armoire dans un coin; le lit de planches garni d’un mince matelas de mousse; sans oublier, tendue sur quatre manches à balais, la moustiquaire en loques qui avait été de couleur rose bonbon, n’était plus que passée.
Il y avait un climatiseur ancré dans le mur. Une grosse machine en tôles des années cinquante qui devait produire un bruit de tous les diables.
Je ne pus que le supposer. Comme il n’y avait pas d’électricité, l’engin resta aussi inerte que les pales du ventilateur qui rouillait au plafond.
Au crépuscule, sur les formes baroques d’Angkor Vat le géant, vinrent danser des lumières rougeoyantes comme des reflets d’incendie. Alors s’éleva de toutes parts une plainte monocorde et sonore, sifflante comme le cri d’une scie circulaire.
Des milliers de cigales qui, depuis leurs caches dans les forêts d’eucalyptus, saluaient à leur manière la fin du jour.
Au bout d’à peine trois minutes, leur chant assourdissant s’éteignit, aussi brusquement qu’il était né.
A ce moment précis, comme obéissant à un signal, des centaines de chauve-souris vastes comme des aigles prirent leur essor. Elles apparurent au-dessus de toutes les frondaisons qui cernaient l’hôtel et des tours du grand temple.
Majestueuses et gothiques.
Vaguement effrayantes.
D’un vol lourd et lent, elles se noyèrent comme des fantômes dans le bleu obscurci du ciel.
Et la nuit s’abattit, avec sa brusquerie habituelle, drap noir soudain jeté sur le monde, qui avala en un instant le colosse de pierre et les épaisseurs de jungle alentour.
Ne subsistait plus comme source de lumière que l’éclat blanc de la lampe à pétrole d’une gargote installée sous un préau de tôles, à une cinquantaine de mètres en face de l’hôtel.
Je distinguais en-dessous les silhouettes d’une demi-douzaine de clients attablés. Me parvenaient des pépiements rauques de la langue khmère, entrecoupée d’éclats de rire.
Je hélai Grassouillet, le gérant :
– Dites-moi, mon brave, je suis irrémédiablement prisonnier entre vos murs, ou bien j’ai encore le droit d’aller boire un coup en face ?
Il réprima une grimace, fugacement apparue sur sa face de lune. Après m’avoir extorqué cent dollars pour la nuit, il comptait bien se faire quelques petits billets sur mon manger et mon boire. Cependant, il s’inclina :
– Aucun problème, cher monsieur…
Gérard THEVENET – Artisan Voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Cambodge: Et si on parlait des clients mal éduqués ?

10687236_854315424593246_762020428688402946_o

Heureusement la moitié des demandeurs à qui nous envoyons des offres de voyage sur-mesure nous répondent et 70% concrétisent mais aujourd’hui je voudrai parler de l’autre moitié qui sont pour moi des personnes mal éduqués pour ne pas dire sans éducation du tout.
Réalise un circuit sur mesure, j’entends bien un vrai comme nous Artisan nous avons l’habitude de le faire, demande des heures de travail, tout d’abord il faut l’écrire et cela peut demander d’une à trois heures de labeur en fonction du nombre de jours et des souhaits des clients, il faut vérifier à mesure en téléphonant à notre réseau de partenaires sur tout le pays pour savoir si telle ou telles exigence est réalisable, ensuite nous devons chiffrer notre offre en proposant toujours plusieurs solutions au niveau hébergement et cela va prendre une ou deux heures de plus, soit en moyenne une demi-journée de travail pour chaque proposition.
Nous envoyons notre proposition et demandons à nos demandeurs de bien vouloir nous confirmer la bonne réception de notre offre.
Hé bien croyez-moi la moitié ne nous répondent jamais ! Personnellement cela me met toujours en colère car je me considère comme une personne éduquée et le respect de l’autre est pour moi une chose primordiale !
A ces 50% je vous le dis franchement ce n’est pas grave pour nous, nous nous continuons à nous regarder dans le miroir chaque matin et nous sommes fiers de ce que nous faisons et de ce que nous sommes ! En est-il de même pour vous qui sollicitez un service et qui n’avez même pas le courage de répondre oui ou non ?
Mais dans le fond ce n’est pas grave car votre manque de savoir-vivre signifie que vous n’êtes pas très intelligents, donc qu’i y a de fortes chances que vous vous fassiez arnaquer soit par une agence peu honnête qui vous aura promis le paradis et qui vous offrira le purgatoire si vous êtes chanceux et l’enfer si vous l’êtes moins. Ou alors vous allez organiser vous-même votre séjour et là encore ….Bonne chance …. Il y a 10 ans encore (et Angkor) les cambodgiens œuvrant dans le tourisme étaient naïfs mais c’est une époque bien révolu, ils vous voient arriver comme des sapins de Noël, avec pleins de boules brillantes (= $) et ils vont s’employer à les cueillir afin que vous ne repartiez pas trop chargés !
Un vieux proverbe chinois dit : « Assieds-toi au bord de la rivière et un jour ou l’autre tu verras passer le corps de ton ennemi ! ». Moi chaque jour j’aperçois dans les rues du Cambodge des voyageurs pas contents se plaignant de s’être fait arnaquer et chaque fois j’ai cette pensée : Encore un à qui nous avions fait une proposition, nous ou une autre agence car nous ne prétendons pas avoir le monopole de l’honnêteté, et qui n’avait pas daigné nous répondre !
Justice de Dieu ou justice de Bouddha ? Allez savoir ?
Perso je pense que sur ce coup-là ils bossent ensemble !
Et merci encore (et Angkor) à tous ceux qui nous ont fait confiance et qui nous recommandent à leur entourage !
Wam – les Artisans voyagistes au Cambodge – www.wamtour.com – contact@wamtour.com

Voyage au Cambodge : Du rêve à la réalité….

Old_woman_Kampong_Cham

Tu aimerais visiter le Royaume des temples mais la foule te fait peur, te retrouver au milieu de « troupeaux » de chinois ou de coréens bien souvent malheureusement peu éduqués ne t’attire pas.
Tu aimerais rencontrer des cambodgiens avec un guide francophone sympa qui te servira d’interprète, un guide gentil et humain qui saura en plus des visites te parler de son pays, des gens qui y vivent, des traditions ancestrales, des changements en cours, un guide qui deviendra un ami, un ami avec tu prendras plaisir à passer du temps.
Tu aimerais que tes enfants qui t’accompagnent ne s’ennuient pas, que le séjours soit conçu pour eux et pour toi et les autres adultes qui t’accompagne.
Tu aimerais que la personne qui va organiser ton séjour te respecte et te considère, qu’elle ne te prenne pas un client à qui il faut soutirer le maximum de fric.
Tu aimerais que cet interlocuteur soit sur place, qu’il sache de quoi il parle et qu’avant tout il ait envie de te faire plaisir, qu’il recherche ton sincère merci en fin de séjour.
Tu aimerais que ton guide ne te conseille des magasins de souvenirs que si tu lui en fait la demande, pas qu’il insiste pour t’emmener dans tel ou tel échoppe ou il sait que le commerçant lui versera un commission sur le montant de tes achats.
Tu aimerais organiser tes horaires de départ et de retour de tes visites au jour le jour en concertation avec ton guide.
Tu aimerais avoir des véhicules confortables et en bon état avec des chauffeurs prudents car tu sais que les routes cambodgiennes sont dangereuses et les accidents fréquents.
Tu aimerais être rassuré de savoir que chaque jour une équipe d’experts de ce pays sera sur place 24 /24 pour veiller sur toi en cas de problème.
Tu aimerais que la qualité des services que l’on t’offrira corresponde au prix que tu vas payer.
Tu aimerais être certaine que les personnes qui vont t’accompagner, te guider, te servir perçoivent des salaires décents.
Alors voici 11 bonnes raisons de contacter WAM, l’Artisan Voyagiste du Royaume du Cambodge, des gens de cœurs aptes à vous offrir le meilleur.

gérard ph - Copy
Contacter Gérard et son équipe : WAM – contact@wamtour.com www.wamtour.com