Archives mensuelles : octobre 2015

Que visiter dans la province de Takéo ?

1    2

La province de Takéo qui possède une frontière avec le Vietnam du sud possède plusieurs sites historiques. Takéo est souvent reconnu comme le berceau de la civilisation cambodgienne, et contient plusieurs sites préangkoriens importants.

filename-tonle-bati-2011    bati001

Faire le voyage jusqu’à Phnom Chisor pour visiter un temple bien préservé du 11ème siècle de l’ère Angkorienne vaut vraiment le déplacement. Le temple est construit sur la crête de la colline et entouré de vues panoramiques sur la campagne. Cependant les 503 marches qui permettent d’atteindre son sommet représentent une expérience physique qui est loin d’être de tout repos, mais la vue imprenable que vous aurez sur la campagne vous récompensera de votre peine. Cet ancien temple est encore maintenant un lieu où les bouddhistes font des pèlerinages lors des fêtes religieuses. De fines sculptures de divinités hindoues sont visibles sur les murs d’enceinte et dans les bibliothèques, ainsi que de magnifiques sculptures décorent la porte du temple principal.

th  IMG_7510_1-copy

Dans la province de Takéo, le Tonlé Bati abrite un centre de loisirs de prédilection ou les habitants de Phnom Penh aiment à venir les weekends et jours fériés. Le Temple situé à proximité Tonlé Bati est un temple angkorien dont une grande partie est encore intacte. Le Temple Yeay Pov, nom de la mère du roi de Ta Prohm, est un autre un autre temple historique situé près du célèbre lac de Tonlé Bati.

9153_fullsize_0  DSC_0029-1024x731

Pour les familles, une visite au centre de préservation de la vie sauvage à Phnom Ta Mao est un voyage enrichissant. Le centre a été mis en place pour préserver la faune locale menacée. Quatre-vingts hectares de la zone a été aménagé en Zoo.

tonle-bati

Gérard THEVENET – WAM – Artisans Voyagiste au Cambodge. www.wamtour.com

Que visiter au Cambodge ?

cambodia

Le Cambodge est un petit pays avec une grande histoire et une grande diversité de choses à voir. Il fut autrefois l’une des plus belles civilisations de l’Asie, le puissant empire khmer d’Angkor, dont les temples légendaires continuent à fournir les preuves d ce passé glorieux, ils attirent plusieurs millions de visiteurs chaque année. Dès que l’on s’éloigne des temples une grande partie du pays reste encore peu visitée avec des temples éloignés peu visités, certains sont encore enfouis dans la jungle mais aussi des paysages de toute beauté destinés à ravir tous les amoureux de la nature.

iFfNQ2mQoweqw5ves1yN1pbxdhKxv9mh-_iIlGn_fVk  Old_woman_Kampong_Cham

Villes et villages de province garde des traces du passé colonial que l’on retrouve dans l’architecture de certains bâtiments. Dans les campagnes de nombreux paysages plus beaux les uns que les autres sont prêts à s’offrir à votre regard, que ce soit près du Mékong ou du grand lac Tonlé Sap en rejoignant les hautes terres forestières éloignées du Rattanakiri, du Mondulkiri ou du massif des Cardamomes. La côte cambodgienne possède de belles plages mais aussi de belles mangroves sans oublier de nombreuses îles idylliques.

images         FvQBS7QaCfisx9hqWdi_QelyWBHyZAS0hUs9mczbVX4

Les maisons traditionnelles en bois sont montées sur des pilotis au milieu des rizières bordées de palmiers à sucre. Et bien que le niveau de vie de la population est très bas, les Cambodgiens même et surtout les plus pauvres demeurent les gens les plus sympathiques et accueillants d’Asie.

DSC_0047   IMG_3635RET

Ils sont chaleureux et hospitaliers, c’est ce qui impressionne le plus les touristes au Cambodge, ce qui est d’autant plus étonnante si l’on songe au récent passé tragique du pays.

DSC_0018(1)   Museum 2

Il est important de ne pas venir au Cambodge que pour découvrir les temples d’Angkor car croyez-moi il y a beaucoup plus à voir : Les provinces authentiques mais surtout les cambodgiens qui ne cesseront de vous émouvoir tout au long de votre séjour.

images                  _MG_1424

Gérard THEVENET – WAM – Artisan Voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Plage et détente à SIHANOUKVILLE

^F85ED50E9F13E04C3B13A6DD69E614A00C4AC5A754FF759940^pimgpsh_thumbnail_win_distr

Sihanoukville au Cambodge (Kompong Som) possède de belles plages de sable blanc relativement bien entretenues, à 3 heures de Phnom Penh la capitale. Une fin de séjour dans cette station balnéaire avant ou après la découverte des temples est vivement conseillée.

Day 8 bis 1

Plusieurs plages ombragées ont été aménagées pour la détente et le farniente. L’eau de la mer au bord des plages de Sihanoukville est bleue et transparente. Transats et parasols sont à votre disposition sur de nombreuses plages, des petits restaurants qui servent du poisson frais, égayent ces plages encore peu connues par le grand tourisme et sont principalement occupés le week-end et les jours fériés par les habitants de Phnom Penh.

Day 10 bis2De nombreux d’hôtels de toutes catégories proposent des hébergements pour tous les budgets.
Sihanoukville est un endroit idéal pour la détente et la baignade.
Il est également possible de se rendre sur les nombreuses îles qui fleurissent tout autour de la côte et même d’y séjourner.
On peut y pratiquer la plongée, le snorkeling, la pêche au gré de ses envies.
Gérard THEVENET – WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Le lac Tonlé Sap

Pendant la saison de la mousson, la superficie du lac pour couvrir près d’un cinquième du pays.

IMG_7975

Le Cambodge est également abrite une incroyable variété de flore et de faune et c’est l’une des plus riches pêcheries du monde. La rivière et le lac Tonlé Sap en sont les principaux acteurs.
Chaque année en novembre est organisé le festival des eaux.
Le festival attire plus d’un million de personnes dans la capitale ces dernières années mais aussi à Siem Reap également.

IMG_7993

Les cambodgiens disent :
« Merci à l’eau, et grâce à la lune » et « L’eau fournit beaucoup de choses – l’eau nous donne la vie ».

P1050247

Les Cambodgiens dépendent du poisson pour 70 pour cent de leurs besoins en protéines. Le poisson est un aliment indispensable et même la monnaie du pays, le riel, vient du nom d’une petite carpe argentée qui est un aliment de base pour la population. On retrouve des reproductions de poissons et de pêcheurs sculptés sur les murs des bâtiments en pierre sur le site d’Angkor.

P1050258

Le delta du Mékong est l’une des pêches les plus productives au monde. « Deux millions de tonnes de poissons sont récoltées à partir du Mékong chaque année.
Les pluies occasionnées par la mousson et la fonte des neiges de l’Himalaya provoque un phénomène rare, il inverse le cours de la rivière Tonlé Sap qui durant une partie de l’année remplit le lac Tonlé Sap au lieu de le vider. Le lac devient alors jusqu’à 5 fois plus volumineux qu’à son niveau le plus bas.
La déforestation, la surpopulation et la construction de barrages chinois sur le Mékong en amont peuvent se révéler dommageable à long terme.
Gérard THEVENET – Wam – Artisan voyagiste au Cambodge. www.wamtour.com

S-21: Les horreurs de Tuol Sleng

Cette ancienne prison était destinée à torturer et assassiner les quelques 17 000 victimes de Tuol Sleng qui continuent à errer et à hanter ses murs.

s 21

Comme des centaines de milliers de Cambodgiens affamés lentement dans les champs de riz, un certain nombre de prisonniers politiques et leurs familles ont subi un terrible sort à l’intérieur de ce centre d’interrogatoire des Khmers rouges. Baptisée S-21, il était situé dans la banlieue de Phnom Penh, dans un collège aménagé de Tuol Sleng, qui se traduit ironiquement «colline de l’arbre de poison. Il était surnommé : L’endroit où les gens vont dans les mais ne sortent jamais.
A S-21 la mission de Duch son Directeur et de son équipe était de soutirer des aveux aux prisonniers politiques avant de les emmener à l’extérieur de la capitale pour les exécuter, près du village agricole de Choeung Ek. Près de 20.000 personnes ont été détenu à S 21 et seulement 6 ont survécu.

s21 2

La majorité des victimes de Tuol Sleng étaient en fait d’anciens cadres khmers rouges. Les années passants Polpot et son organisation l’Angkar sont devenus de plus en plus paranoïaques, accusant nombre de ses fidèles de trahison. Les dirigeants des Khmers rouges pensaient qu’il y avait des conspirations partout. Sur simple dénonciation ou suspicion ils les arrêtaient et les envoyaient à S-21 dans le but de leur extorquer des aveux forcés. Personne n’a été à l’abri des purges – même certains des membres les plus engagés de la direction des Khmers rouges, y compris ministre de l’Information Hu Nim et vice-Premier ministre Vorn Vet, ont été arrêtés, interrogés et condamnés à mort à Tuol Sleng.

Au fil du temps, ils ont tous été torturés autant que nécessaire afin d’en extraire quelque confession.

s21 3

La grande majorité des prisonniers de S-21 étaient probablement innocent des charges retenues contre eux, ainsi donc les aveux de la plupart des prisonniers étaient des aveux extorqués sous la torture. Même les fidèles cadres khmers rouges finiraient par admettre avoir espionné pour la CIA ou le KGB.

Des milliers de ces fichiers de confessions, y compris 5.000 photographies, existent à ce jour, nous donnant un regard sombre sur les activités qui ont eu lieu à l’intérieur de Tuol Sleng.
Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Une belle histoire à Angkor

???????????????????????????????

Il y a 7 ans environ je reçois un message d’un dénommé Robert Heyman qui me demande de lui réserver un hôtel sur la piste Jean Commaille, il m’a fallu deux jours pour découvrir que cette fameuses piste Jean Commaille était en fait la continuation du Boulevard Sivatha à Siem Reap et que cette piste menait jusqu’au Bayon en passant devant Angkor Vat.
Robert avait ajouté à sa demande qu’il connaissait bien le Cambodge car il avait travaillé sur le site d’Angkor comme géomètre en 1946, oui vous avez bien lu 1946. Lors de ce voyage il avait 83 ans.

???????????????????????????????

Ce 16 octobre 2015 je viens de le retrouver une nouvelle fois, il a désormais plus de 90 ans et toujours bon pied, bon œil, même si il est un peu dur d’oreille. Depuis notre première rencontre il est revenu trois fois à Angkor pour accompagner des amis et leur faire découvrir le site, on ne peut rêver meilleur guide, il connait le site depuis 1946 et il a travaillé avec les responsables de l’école française d’Extrême Orient de l’époque.

???????????????????????????????

Il y a sept lors de notre première rencontre il s’était fait conduire prêt du Bayon pour se recueillir sur la plaque commémorative en souvenir de Jean Commaille le premier conservateur d’Angkor assassiné le 30 avril 1916 à l’âge de 48 ans, quel étrange destin si on le compare à celui de Pascal Royère le restaurateur du Baphuon tout prêt du Bayon récemment emporté par un cancer à l’âge de 49 ans.
Toujours est-il que notre ami Robert ayant trouvé cette plaque commémorative mal entretenu était revenu le lendemain avec des produits de nettoyage pour lui redonner un bel aspect. Un garde assurant la sécurité sur le site avait voulu l’arrêter et le verbaliser pour dégradation de monument, heureusement notre chauffeur de tuk tuk avait plaidé sa cause et réussi à persuader ce garde trop zélé de n’en rien faire.
Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

L’animal le plus dangereux du Cambodge

lodio_4

Certains penseront que je veux parler des tigres, non car ils ont sans doute disparus, certains prétendent qu’il en reste encore mais rien ne le prouve, les cobras, les scorpions sont certes des animaux dangereux mais il y a bien pire encore !
Les belles-mères ? Non il faut arrêter avec ce cliché il y en a des sympas ! La mienne par exemple est charmante.
Non l’animal dont je veux parler est tout simplement la femme occidentale ménopausée vivant depuis plusieurs année au Cambodge et qui se fait pitoyablement larguer par un mari ayant succombé à la tentation d’une chair fraîche d’origine asiatique.
Si cette femme a eu des enfants elle peut encore reporter son amour sur ces derniers et même si elle reste inconsolable cela lui évitera de développer un sentiment de haine trop exacerbé envers l’ensemble de la gente masculine expatriée et des pauvres petites asiatiques qui à ses yeux sont toutes de sinistres putains voleuses d’hommes.
Mais si cette femme abandonnée se retrouve seule, si elle n’est pas assez riche pour se faire appeler femme couguar, alors là attention danger !!!!
Cette dernière devient alors une arme de destruction massive et nocive ! Elle n’a pour cesse de disserter sur ces horribles mâles occidentaux, sans vertus, hypocrites, malhonnêtes qui à la moindre occasion vont convoler avec toutes ces sales prostituées qui sont partout et prêtes à tout pour attirer les sinistres voyous. Son action destructrice n’a pas de limite, il faut éradiquer cette horrible race mâle et toutes ces horribles filles. Cette façon de penser s’appelle la haine et c’est le pire des maux, c’est cette même haine qui alimente les rangs de Daech et de tant d’autres extrémistes à travers le monde. Alors si vous rencontrez ce genre de femme éloignez-vous au plus vite votre entourage et vous car vous courez les plus grands dangers.
Pour terminer sur ce terrible sujet la vie est injuste, les sentiments bien souvent éphémères et en chaque êtres humains il y a des envies de haine enfouies, certains savent les contrôler et d’autres malheureusement pas.
Personnellement pour ne pas me compliquer la vie j’ai décidé d’aimer presque tout le monde et de m’éloigner de ceux véhiculent la haine, alors je préviens mes amis hommes ou femmes ne me montrez pas le diable qui est en vous vous me perdiez !
Lisez ou relisez Les Asiates de Jean Hougron et vous verrez que finalement en plus d’un demi-siècle les choses n’ont pas changées sur ce sujet dans notre belle « Indochine ».
Important : Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées seraient bien entendue fortuite.
Gérard THEVENET – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Cambodge : Visite de Kampong Cham

11025818_934890933202361_8039019002642254263_n

Située sur les rives du fleuve Mékong, Kampong Cham est une ville importante du Cambodge. Elle se trouve à plus de 120 kilomètres au nord-est de la ville de Phnom Penh, à mi-chemin entre la capitale et la ville de Kratie célèbre pour ses dauphins d’eau douce. C’est la capitale de la province du même nom. Il est à noter que dans la langue khmère « Kampong » signifie bord de la rivière et « Cham », faisant référence aux Chams (ethnie dominante de l’ancien royaume du Champa).

-nokor-temple-

Présentation de la ville de Kampong Cham
La ville de Kampong Cham mérite le détour pour ses beaux paysages, ses sites et curiosités touristiques… Une ville importante et riche en agriculture, comme la plantation de poivre, durians, hévéa et toutes sortes de légumes… qui ne demandent qu’à être visités. Kampong Cham occupe effectivement une place importante dans l’économie du pays grâce à l’agriculture. Sachez que des centaines d’hectares d’hévéa procurent à la province du même nom une exportation de milliers de tonnes de caoutchouc, par le biais d’usine restée depuis la période de la colonisation française dont l’usine de Chupp dans cette province qui a appartenu à l’entreprise Michelin.

DSC03483

Que visiter à Kampong Cham ?
Vous pourrez visitez les rizières, les temples, les villages, une ancienne piste d’aviation… un voyage riche en découvertes. Attardez-vous quelque temps, quelques instants au temple de Vat Nokor. C’est un temple angkorien remontant au XIe siècle. Une fois à l’intérieur, vous pourrez visiter des mausolées ouverts au public contenant des tas de crânes et d’os de règne génocidaires des Khmers rouges. Dans l’un des bâtiments du temple, vous trouverez une série de peintures murales, représentant les exécutions et la torture… Ne ratez pas également le temple Phnom Hanchey. Le temple se trouve à 20 kilomètres au nord de Kampong Cham, d’où vous pourrez admirer la beauté du paysage cambodgien.

vat nokor

Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com

Le Mythique fleuve Mékong

mekong 1     mekong 2

Le Mékong prend sa source sur les hauts plateaux tibétains à cinq mille mètres d’altitude, puis il traverse la Chine, le Laos à la frontière du Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge et le Viet Nam, sur une distance de presque cinq mille kilomètres.

mekong 3     mekong 5

Le Mékong prend sa source sur les hauts plateaux tibétains à 5000 mètres d’altitude, puis il traverse la Chine, le Laos à la frontière du Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge et le Viet Nam, sur une distance de presque cinq mille kilomètres. Son nom d’ailleurs varie selon les pays parcourus : Eaux Turbulentes, Mer des Eaux, Grandes Eaux, Neuf Dragons enfin quand il devient en fin de course un delta aux neuf bras. La nature de son cours varie, passant d’une étendue paisible à des chutes spectaculaires à certains endroits comme par exemple à Khone Papeng au Laos tout près de la frontière cambodgienne. Mais tout du long, le fleuve constitue une sorte de fil rouge permettant de se plonger dans la culture asiatique, en restant à l’écoute de la vie palpitante qui agite ses rives, en baignant dans l’ambiance magique de l’ancienne Indochine, en prêtant l’oreille aux légendes séculaires transportées par les flots .
Des tours operator proposent donc des croisières au fil du Mékong. Qu’il s’agisse de visiter deux ou trois pays (la plupart du temps Viet Nam et Cambodge), les croisières se font sur des bateaux confortables. Les départs de Siem Reap au Cambodge sont les plus fréquents. Vous aurez évidemment l’occasion de visiter la magnificence d’Angkor, avant d’embarquer pour traverser le lac de Tonlé Sap, le plus étendu d’Asie du Sud-est, puis de vous promener en petits bateaux dans son village flottant, avant de faire une escale à Phnom Penh, ville pleine de charme où plusieurs sites sont à découvrir.
La suite du voyage vous mènera dans l’île de Koh Dak Chau, village khmer encore préservé de la civilisation moderne, puis dans le delta gigantesque avec les fermes flottantes de Chau Doc, les immenses rizières de My Tho, et enfin l’ancienne Saigon, où vous irez à la rencontre d’une population souriante et très diversifiée, en explorant son grand bazar et ses monuments souvent remarquables.

Delta 1                                   Delta 3

Mais le Mékong représente pour les régions concernées bien plus qu’un chemin emprunté par des voyageurs avides de dépaysement : il occupe une place primordiale dans la vie des pays qu’il traverse. Lieu de pêche et de pisciculture, source d’irrigation et de production électrique, voie de transport, accueillant habitations et marchés flottants, il joue un rôle essentiel dans l’économie. Pourtant, cela n’enlève rien à sa beauté et à son atmosphère étrange : tantôt aussi calme qu’un lac aux eaux couleur de thé, tantôt accidenté de gorges et de rapides impétueux, peuplé à certains endroits de poisson-chat géants et à d’autres de dauphins d’eau douce, il se termine en un delta immense et fertile, où les marées sont puissantes comme s’il s’agissait d’une véritable mer. Et il charrie également, outre de l’or dans ses boues aux abords de Luang Prabang, une jolie légende, dont vous aurez peut-être l’occasion d’observer les preuves : près de Ventiane, au Laos, des boules de lumières montent à la surface du fleuve, manifestations, si l’on en croit les habitants, des dragons ou esprits des eaux.

J15 W04                                                  Delta 3
Gérard Thévenet – WAM – Agence de voyage locale francophone et anglophone indépendante au Cambodge. contact@wamtour.com
http://www.wamtour.com/fr

Cambodge : Visa touristique

11025818_934890933202361_8039019002642254263_n

Le visa touristique est obligatoire pour entrer sur le territoire cambodgien. Il est délivré seulement sur un passeport valide six mois après la date de sortie du Cambodge.

Sa durée de validité est de 3 mois à partir de la date d’émission et vous permet de rester un mois sur le territoire cambodgien. Il ne peut être ni modifié, ni remboursé et n’autorise pas l’exercice d’un emploi au Cambodge. Tout dépassement de séjour peut entraîner le paiement d’une amende.
Pièces à fournir
– passeport original valable 6 mois après la date de sortie du Cambodge, accompagné d’une photocopie du passeport (page avec photo)
– 1 formulaire de demande de visa dûment rempli (un exemplaire)
– 1 photo d’identité récente .
Coût 30 us $ en espèces à l’arrivée

Prolongation de visa
Un visa touristique peut être prolongé une seule fois sur place auprès du département pour les Étrangers du Ministère de l’Intérieur – situé en face de l’aéroport international de Phnom Penh.
Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com