AIMER LE CAMBODGE ET LES CAMBODGIENS

1452211_10202684757106643_698062630_n

Depuis maintenant plus de vingt années passées au Cambodge je n’ai pas souvenir d’avoir été volé par un cambodgien, je parle au niveau argent, pour ce qui est du reste il y a bien quelquefois des petites choses qui ont disparues de ma maison mais rien de très important, des petits objets dont je n’avais pas réellement besoin dont je pouvais me passer et qui ont été « empruntés » par quelqu’un qui en avait peut-être réellement besoin, donc rien de grave.
Une fois il m’est même arrivé une belle histoire, il y a de cela environ 18ans, j’étais partie en goguette ce soir-là et j’avais avalé pas mal de verres dans pas mal de bars, si bien qu’à la fin je me suis retrouvé dans un lieu de perdition à Phnom Penh appelé Le Martini , un grand bordel à ciel ouvert ou l’on pouvait rencontrer des jeunes filles qui vendaient leurs corps pour quelques dollars, c’était et c’est toujours d’ailleurs même si l’emplacement a changé. Ce lieu se compose d’un cinéma en pleine avec bar et restaurant at d’une discothèque. Bref, je me souviens être arrivé dans ce lieu en état d’ébriété avancé puis ensuite après avoir sans doute ingurgité quelques verres de plus c’est l’amnésie totale, plus rien ! Le trou noir !
Dans le précédent Martini il y avait un hôtel où l’on pouvait « consommer » sur place les petites fleurs d’Asie. Le lendemain matin je me suis réveillé dans une chambre de cet établissement, j’avais une terrible gueule de bois, j’étais allongé sur le lit, tout habillé, comment étais-je arrivé là ? je trouvais dans ma poche environ 400 us$ , personne ne m’avait détroussé, la porte de la chambre était fermée. Je me rendis à la réception pour demander ce que je devais payer mais on me répondit que c’était déjà réglé. Qui m’avait amené ici ? Qui était cette personne qui avait payé la chambre pour moi ? Le mystère !
Trois jours plus tard un de mes clients, car à l’époque je tenais un bar restaurant à l’enseigne de La Taverne sur le quai Sisowath à Phnom Penh, Vittorio un français d’origine italienne vint me rendre visite avec sa petite amie une prostituée qui était sourde et muette, cela ne s’invente pas ! Il rentrait de déplacement en province et il me dit que sa copine lui avait expliquée une drôle d’histoire, quelques jours plus tôt elle m’avait trouvé ivre mort au martini et avait eu peur qu’il ne m’arrive quelque chose, que pour elle j’étais quelqu’un de gentil et qu’elle devait me protéger, elle avait donc décider de me trainer jusque dans une chambre de l’hôtel, elle m’avait mise sur le lit et avait verrouillé la porte.
Voilà comment agissent certaines personnes quand on les respecte, quand on se comporte bien avec elle. Depuis toujours je suis correct avec tout le monde, pour moi une prostituée est une petite princesse qui n’a pas vraiment eu de choix dans sa vie et qui souvent vend son corps pour aider sa famille dans le besoin.
Toujours est-il qu’avoir un bon comportement fait que l’on est apprécié.
Il arrive souvent des grands et des petits malheurs à des expatriés mais en regardant bien leur façon de faire vis-à-vis des cambodgiens personnellement je comprends et je considère cela comme une punition grandement méritée. Comme toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire je sens que je vais encore me faire des amis parmi les expatriés !

Gérard Thevenet / Wam Tour

2 réflexions au sujet de « AIMER LE CAMBODGE ET LES CAMBODGIENS »

  1. Kim Karadshian and Ray J sex tape

    Generally I don’t go through article upon sites, even so would want to claim that this kind of write-up really pressured everyone to take a peek in in addition to do so! Ones way with words has become stunned us. Appreciate it, rather great article.

  2. Go Here

    I simply want to mention I am just very new to blogging and site-building and certainly liked you’re website. Almost certainly I’m going to bookmark your blog . You definitely have really good stories. Thank you for sharing with us your webpage.

Les commentaires sont fermés.