Angkor : Les Rois Bâtisseurs.

imagesÂme du royaume khmer, les temples d’Angkor représentent la fierté nationale des Cambodgiens, (c’est d’ailleurs l’emblème de leur drapeau), un lieu de pèlerinage pour les Dieux Shiva – Vishnou – Brama, et surtout une somptueuse beauté pour nos yeux. Les centaines de temples qui subsistent ne constituent que la partie sacrée de l’immense centre politique, social et religieux de l’ancien Empire khmer, une cité qui comptait, à son apogée au IX ème siècle, 1 million d’habitants. Les constructions en bois pour les maisons , les bâtiments publics ,les palais ont disparu au fil du temps. La brique et la pierre étaient réservées aux édifices sacrés, dont certains font partie des merveilles à visiter, le tout étant disséminé sur une trentaine de kilomètres autour de Siem Reap.
Angkor Vat ou Angkor Wat est le plus grand des temples du complexe monumental d’Angkor au Cambodge . Il fut construit par le roi Suryavarman II au début du 12ème siècle en tant que temple de son état et capitale. Temple le mieux préservé d’Angkor, il est le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, premièrement hindou et dédié à Vishnou, puis bouddhiste. Le temple est le symbole du style classique de l’architecture khmère. C’est le lieu touristique principal du pays.
Angkor Thom était la cité royale construite par le roi Jayavarman VII (qui régna probablement de 1181 à 1220)
À l’intérieur de cette enceinte, se trouvent les ruines de palais, de temples et d’autres bâtiments, envahies par la forêt. Les principales sont : Les vestiges du Palais Royal, le Phiméanakas, la Terrasse des Eléphants, la Terrasse du Roi Lépreux, Le Bayon, les deux petits temples bouddhiques le Preah Palilay et le Tep Pranam, deux édifices dont on ne connait pas ce pourquoi ils ont été construits le Khléang du Nord et le Khléang du sud, douze petites tours à usage festif appelées Prasat Sour Prat. Angkor Thom avait un système de gestion de l’eau très perfectionné.
Ta Prohm est un temple construit sur le modèle du Bayon à la fin du 12ème siècle. il a été érigé par le roi Jayavarman VII comme monastère et université bouddhique sous le nom Rājavihara (le monastère du roi). À la différence de la plupart des autres monuments d’Angkor, Ta Prohm a été laissé dans un état proche de sa re-découverte au début du 20 ème siècle. Ses murs recouverts de racines géantes rendent sa visite trés attractives et différentes des autres lieux.
Banteay Srei est situé à 20 kms au Nord-est, ce temple en grès rose et dédié aux femmes est le plus beau de tous, c’est celui qui se trouve dans le meilleur état de conservation. Il a été achevé en 967 sous le règne de Jayavarman V.
Le groupe de Roluos à 10 kms au sud-est est compsé de trois temples : Lolei construit en 893 par le roi Yasovarman, Le Preah Kô consacré en 880 et le Bakong consacré en 881 sous le règne d’Indravarman I.
Les principaux autres temples et sites sont :

A l’Est : Thommanon, Chau Say Tevoda, Spean Thma, Ta Nei, Ta Keo, la chapelle de l’hôpital, le Banteay Kdei, le Srah Srang, le Prasat Kravan et Bat Chum.
Sont aussi répartis sur le site : Prè Rup,Le Mébon Oriental, Banteay Samre, le Preah Khan, Neak Pean, Krol Kô, Ta som, Le mébon occidental, Ak Yum, Phnom Krom, etc…..

Pour découvrir l’essentiel d’Angkor trois jours sont nécessaires, pour une découverte plus détaillée il faut y consacrer de 5 à 7 jours et être accompagné d’un guide compétent qui ne vous laisse pas le temps de s’ennuyer tant ce lieu magique est riche d’histoire mais aussi de légendes qui vous feront rêver encore bien longtemps après votre retour. Ces visites peuvent être entre autres entrecoupées par des excursions sur le Lac Tonlé Sap qui est le plus grand d’Asie du Sud-est, il couvre plus de 10 000 kms² en période de hautes eaux, de nombreux villages authentiques sont également accessibles au départ de Siem Reap ainsi que des réserves naturelles.

Une réflexion au sujet de « Angkor : Les Rois Bâtisseurs. »

Les commentaires sont fermés.