DU TA PROHM A ANGKOR VAT A L’AUBE EN VELO

???????????????????????????????

Je pars souvent à la pointe du jour comme en cette période (aout 2014) vers 5h15 de mon domicile au sud de Siem Reap derrière la pagode de Vat Damnak en direction du Nord en longeant la rivière Siem Reap puis en bifurquant sur la droite après avoir traversé le pont « Old stone bridge » en direction de l’entrée des temples d’Angkor en empruntant l’Avenue Charles De Gaulle. En pédalant sur cette artère je passe tout d’abord devant le Raffles Grand hôtel d’Angkor, puis devant l’Amansara, le Musée National d’Angkor, Le Sofitel Royal Angkor, l’hôpital Jayavarman VII ( un des hôpitaux de Kantha Bopha créé par le célèbre Docteur Suisse Beat Richner) puis le Méridien avant d’atteindre le point de contrôle qui permet d’accéder au site d’Angkor.

240px-Srah_Srang-1                   280px-Prasat_Kravan1
Cela fait 20mn que j’ai quitté mon domicile, je présente mon pass délivré par l’autorité Apsara aux responsables des agences d voyage comme moi, pass que je dois renouvelé tous les 3 mois, les contrôleurs me connaissent et bien souvent je n’ai pas besoin de m’arrêter, ils me font signe de poursuivre mon chemin.
Je roule désormais sur une voie très droite et bordée de grands arbres, il en reste encore au Cambodge heureusement, et puis nous sommes quand même sur le site d’Angkor, le bruit des tronçonneuses serait quelque peu gênant dans ce lieu magique. Au bout de 4 km j’arrive devant les douves d’Angkor Vat et là je dois prendre une décision, tourner à droite en direction du Prasat Kravan ou à gauche en direction de l’entrée d’Angkor Vat, généralement je tourne à droite pensant que c’est mieux de garder le meilleur pour la fin.

300px-Banteay_Kdei,_Angkor,_Camboya,_2013-08-16,_DD_10
Je longe donc le Prasat Kravan sur ma droite avant d’atteindre Banteay Kdei sur ma gauche et le Srah Srang sur ma droite, je tourne à gauche en direction du Ta Prohm que je longe par la gauche avant d’atteindre un peu plus loin Ta Keo puis de passer devant Thommanon avant de traverser sous la porte est d’Angkor Thom appelé « Victory Gate ».
Me voici dans la cité d’Angkor Thom, J’arrive face à Phimeanakas après avoir traversé les « Prasat Suor Prat » , je tourne à gauche en laissant sur ma droite Tep Pranam, Preah Palilay et le terrasse du roi lépreux, en face de moi se dresse le majestueux Bayon, juste avant de l’atteindre j’aperçois un peu à l’écart le Baphuon si merveilleusement restauré par l’Ecole Française d’Extrême Orient sous les ordres du regretté Architecte Pascal Royère qui occupait également le poste de Consul de France Honoraire à Siem Reap, un homme merveilleux emporté par un cancer généralisé il y a seulement quelques mois, il n’avait que 49 ans, son nom est à jamais lié à l’histoire d’Angkor et plus spécialement du Baphuon .

???????????????????????????????
Je contourne le Bayon en direction d’Angkor Vat, je roule sur la piste Jean Comaille ce qui me fait chaque fois penser à mon vieil ami Robert Heyman cet octogénaire qui revient souvent à Angkor et qui m’avait écrit ceci sur un message il y a quelques années : « Je désire que vous me réserviez une chambre dans l’hôtel qui se trouve près des temples sur la piste Jean Comaille, je connais très bien Siem Reap car je travaillais sur les temples comme géomètre en 1947 ! ».Tout nouveau pas au Cambodge mais dans le monde du voyage il m’avait fallu deux jours pour localiser la piste Jean Comaille et deux autres jours pour découvrir que l’hôtel ne datait pas des années 40 mais qu’il s’agissait en fait du Pavillon Indochine qui est érigé à mi-chemin entre le centre-ville et Angkor Vat.

???????????????????????????????
Je passe sous la porte sud d’Angkor Thom, j’aperçois sur ma droite le Baksei Chamkrong puis le Phnom Bakheng et enfin le Ta Prohm Kel avant de me retrouver sur ma gauche devant la pièce maîtresse du site d’Angkor l’extraordinaire Angkor Vat de l’entrée duquel s’écoule de l’aube à la tombée de la nuit des flots de visiteurs et ce 365 jours par an (sauf les années bissextiles).
Il temps de rentrer, de rejoindre le centre-ville puis mon domicile, de prendre une bonne douche et de me changer pour rejoindre mon agence de voyage, j’aurai pédalé durant 1h30 et parcouru environ 30 kilomètres. Les jours ou je suis plus courageux et surtout ou je dispose de plus de temps je me fais le grand circuit.
Chaque jour je me dis que je suis un privilégié, pouvoir se balader dans Angkor tout au long de l’année au gré de ses envies ! Quel Bonheur !

???????????????????????????????

Gérard Thevenet / Wam Tour

Une réflexion au sujet de « DU TA PROHM A ANGKOR VAT A L’AUBE EN VELO »

  1. check this link right here now

    I just want to say I am just beginner to blogging and site-building and actually enjoyed you’re blog. Likely I’m going to bookmark your site . You certainly come with great well written articles. Thanks a bunch for revealing your blog site.

Les commentaires sont fermés.