La complainte de l’Artisan voyagiste

gérard ph - Copy

Il était une fois au Royaume des temples un bon Artisan Voyagiste très honnête et très sérieux qui chaque jour se demandait comment faire pour se faire remarquer sur internet au milieu de cette armada de faux réceptifs locaux qui tentent d’attirer le client souvent trop naïf en se faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas : Des spécialistes du Cambodge !
Le petit Artisan lui le connait bien ce pays il y est arrivé en 1993, il s’y est marié en 1994 avec une fille du pays, son fils est né en 1995, quand il parle du Cambodge et des cambodgiens il sait de quoi il parle !
Bien sûr il en a des clients, assez pour faire vivre sa petite entreprise, depuis 10 ans qu’il exerce ce métier il en a reçu beaucoup et ces derniers reconnaissants le recommandent à leur amis, à leurs famille et quelquefois reviennent une seconde fois, que voulez-vous comme le disait un écrivain du siècle dernier : « Lorsque le Cambodge vous griffe c’est une blessure dont vous ne guérissez jamais !
Il fait son métier avec passion car ce qu’il aime avant tout et par-dessus tout c’est que ses clients lui disent merci à la fin de leur séjour et il adore lorsqu’ils ajoutent c’était encore mieux que nous ne l’avions rêvé ! C’est ça qu’il aime le petit Artisan voyagiste !
Bien sûr de l’argent il doit en demander pour faire vivre sa petite agence car il doit comme tout le monde payer ses loyers, assurer des salaires corrects à ses collaborateurs, faire vivre sa famille ! Mais sincèrement ce n’est pas ce qu’il le motive ! Il a pourtant un rêve qui est déjà en partie réalisé , c’est que chacun des membres de l’équipe WAM puisse un jour posséder un bout de terrain et une petite maison, une de ses assistantes a déjà matérialisé ce rêve , d’autres ont déjà acquis un bout de terrain, mais pour lui cela ne va pas assez vite, c’est pour cela qu’il voudrait avoir un peu plus de clients pour pouvoir les augmenter.
Et lorsqu’on le compare ou qu’on le met dans le même panier que ces grosses agences ou tour operator qui ne vivent que pour l’argent alors ça le rend triste le petit Artisan voyagiste et chaque jour il se demande comment réparer cette injustice ! Comment doit-il faire pour affirmer sa différence ?
Gérard THEVENET – WAM TOUR – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com