La pédophilie au Cambodge : un fléau à combattre mais … ne fabriquons pas des coupables

DSC_0025 - CopyEn ce mois d’octobre 2014 l’arrestation d’un pédophile à Sihanoukville, de surcroit Directeur de l’école française de cette cité balnéaire, personnellement je reste très prudent sur mes commentaires lorsque j’apprends ce genre de nouvelles bien que je sois un farouche adversaire de la pédophile et que je serai toujours le premier à dénoncer tout acte de ce genre.
Ce qui me gêne ce sont les méthodes de cette ONG qui traque les suspects, je me souviens qu’il y a quelques années cette ONG avait tendu un piège à touriste près du Vat Phnom à Phnom Penh , il avait installé là un appât en la personne d’une jeune fille mineure mais qui d’après les commentaires de l’époque faisait beaucoup plus que son âge, lorsque un touriste l’abordait elle lui indiquait un hôtel ou aller et le piège se refermait, à peine arrivé à l’hôtel , à peine le client avait-il commencé à passer à l’acte que la police intervenait. Si je me souviens bien c’est 4 ou 5 touristes qui se sont fait piéger avec toujours le même appât et se sont retrouvé en prison. Reconnaissez que cette méthode est quand même limite ! Non ?
Ensuite une de mes connaissances à Siem Reap qui possédait un bar ou je prenais mon café chaque matin, ce dernier était homosexuel et ne s’en cachait pas, mais de là à être pédophile je ne l’ai jamais cru une seconde et ce pour diverses raisons :
1) J’entretenais avec ce dernier une relation amicale et nous parlions souvent de sexualité et à aucun moment dans nos conversations il n’a montré ni n’a fait allusion à une attirance pour les enfants
2) La police et l’ONG qui l’accusait (toujours la même d’ailleurs) ont prétendu qu’il attirait de jeunes enfants dans sa maison située dans une rue tranquille des abords de la ville durant la nuit. Hors lorsque ce monsieur a dû quitter précipitamment le pays pour éviter une arrestation imminente il a tout abandonné, son bar et la maison qu’il louait, hors il se trouve que c’est ma propre fille qui a repris cette location, lors de la signature du bail avec les propriétaire, mon épouse cambodgienne a questionné le propriétaire de cette maison qu’il loue et qui est contigu à sa maison propre maison d’habitation, il a affirmé n’avoir jamais vu son précédent locataire amener le moindre enfant dans cette maison. La nuit au Cambodge les gens sont vigilants car ils ont toujours peur des voleurs (et des fantômes).
3) Ils l’ont accusé d’attirer les enfants des rues en leur proposant de la nourriture alors que c’est moi-même qui lui avait conseillé cela, dans les années 90 lorsque je possédais un restaurant à Phnom Penh j’avais disposé quelques tables sur le trottoir et pour que les enfants des rues ne gênent pas mes clients pendant les repas en venant mendier je leur avais proposé ce deal : « Vous n’embêter pas mes clients et en contrepartie chaque soir à la fermeture vous venez nous voir et nous vous donnons à chacun un sac avec de la nourriture ». Ce deal fonctionnait très bien et c’est donc moi qui avais parlé de cela à ce propriétaire de bar-restaurant qui avait trouvé l’idée bonne.
Tout cela me fait douter et me rend méfiant. Il parait que pour avoir des subventions il faut avoir des résultats, des arrestations, alors quand on n’est pas assez fin limier pour arrêter les vrais coupables…. On en fabrique ! C’est tellement plus simple ! Attention ! Je pense sincèrement que cette organisation a contribué à de nombreuses arrestations qui ont conduits de vrais pédophiles en prison mais pour certaines laissez-moi le droit de m’interroger…
Bien sûr il faut être méfiant et suspecter tous ceux qui peuvent l’être mais avant d’accuser il faut des preuves, de vraies preuves, souvenez-vous de ce film avec Jacques Brell ou il jouait le rôle d’un instituteur accusé à tort par plusieurs de ses élèves…..
Un jour un autre expatrié vivant à Siem Reap et marié avec une cambodgienne se trouvait avec son jeune beau-frère âgé de 11 ans à l’époque dans l’ascenseur d’un hôtel à Phnom Penh, les autres passagers (des touristes) le regardaient méchamment et l’un d’entre eux a fini par lui dire : « Vous n’avez pas honte ! »
Autre chose : On parle toujours des étrangers mais il faut savoir que la grande majorité des actes de pédophilie au Cambodge sont perpétrés par des cambodgiens et restent très souvent impunis, les bonzes sont comme nos curés la majorité sont intègres mais il y a quelques brebis galeuses, dans les campagnes lorsque la mère meure il n’est pas rare que le paysan prenne l’ainée de ses filles pour soulager sa libido, mais de tout cela très peu en parlent , le touriste prédateur c’est plus vendeur !!!!
Gérard THEVENET – WAM – Agence de voyage locale au Cambodge.

Une réflexion au sujet de « La pédophilie au Cambodge : un fléau à combattre mais … ne fabriquons pas des coupables »

  1. official statement

    I simply want to mention I am beginner to blogging and site-building and seriously savored you’re web page. Very likely I’m want to bookmark your blog . You absolutely have wonderful stories. Thanks for sharing your webpage.

Les commentaires sont fermés.