Le Temple de Preah Vihear

big_preah_vihear.gif

Le fabuleux temple de Preah Vihear, dédié à Shiva, se trouve au bord d’un plateau qui domine les plaines du Cambodge juste sur la frontière Thaïlandaise. Composé d’une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d’escaliers s’étendant sur un axe de 800 m, le temple date de la première moitié du XIe siècle. Son histoire complexe remonte cependant au IXe siècle, époque à laquelle un ermitage y avait été fondé. Ce site est particulièrement bien préservé, essentiellement en raison de sa situation reculée. L’ensemble est exceptionnel de par son architecture, adaptée à la fois aux contraintes naturelles du site et aux fonctions religieuses du temple, ainsi que pour la qualité des ornementations de pierre sculptée.
Sa valeur historique exceptionnelle fait que ce temple a été classé au patrimoine de l’UNESCO.

images

Le temple de Preah Vihear est un chef-d’œuvre remarquable de l’architecture khmère la décoration et l’architecture intégrées dans le paysage en font un site spectaculaire.
Le temple a donné son nom à la province cambodgienne sur laquelle il est implanté.
On peut accéder au temple depuis Tbeng Meanchey dans la province de Preah Vihear ou, depuis Siem Reap, en passant par Along Veng.
Certains prétendent qu’il s’agit de la construction la plus spectaculaire de tous les temples construits pendant les six siècles que dura l’empire khmer. En tant qu’élément clé de la vie spirituelle, il a été modifié par les rois successifs, ce qui lui permet de faire cohabiter des éléments de plusieurs styles architecturaux. Contrairement aux autres temples khmers, Preah Vihear est construit sur un axe nord-sud qui le démarque des plans conventionnels rectangulaires tournés vers l’est.

preah-vihear-wpcf_728x413

Le site consiste essentiellement en une chaussée et des marches à gravir pour accéder au sanctuaire qui trône au sommet d’une falaise de la chaine des Dângrêk au sud du site, à 120 mètres au-dessus de la partie nord, 525 de la plaine cambodgienne et à 625 mètres du niveau de la mer.
Ce temple est situé approximativement au milieu d’une trajectoire reliant Vat Phu à Angkor. Il n’est pas, contrairement à tous les autres grands monuments khmers le centre d’une cité agraire (pas de douves, un petit Baray, pas de rizières…) mais un vaste centre de pèlerinage, de retraite… Peut-être d’échanges commerciaux vu sa situation au centre de l’ex empire khmer incluant à l’époque non seulement le Cambodge actuel, mais aussi le nord-est de la Thaïlande et le sud du Laos. Néanmoins, même si sa structure diffère de celle des temples montagnes que l’on trouve à Angkor, ils ont la même fonction, à savoir une représentation du Mont Meru, la demeure des dieux.

Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com