Le théâtre d’ombres au Cambodge

DSC_0014

Le Sbek Thom est un théâtre d’ombres khmer avec des des marionnettes non articulées en cuir ajouré. Datant de la période angkorienne avant, l’Sbek Thom est considéré comme sacré. Les spectacles sont dédiés aux divinités qui ont lieu lors d’occasions spécifiques, trois ou quatre fois par an, comme le nouvel an khmer, l’anniversaire du roi ou la vénération de personnages illustres. Le théâtre d’ombres a été affaibli après la chute d’Angkor. Cependant, il a évolué comme une activité cérémonielle pour devenir une forme artistique, tout en conservant sa dimension rituelle.

ph mbres

Les marionnettes sont fabriquées à partir d’une seule pièce de cuir. Shiva et Vishnou, par exemple, sont coupés dans la peau d’une vache, qui est morte accidentellement ou naturellement et sont terminés en un seul jour selon un rituel spécifique. Les peaux sont teintes avec une solution faite à partir de l’écorce d’un arbre. L’artisan dessine la figurine sur la peau tannée, puis la cisèle et la peint avant de la fixer sur deux tiges de bambou qui permettent au danseur de contrôler la marionnette.

DSC_0015

Les représentations ont lieu la nuit, en plein air, à côté d’un champ de riz ou d’une pagode. Un grand drap blanc est tendu entre deux hauts mâts de bambou devant un grand feu ou, désormais, des projecteurs. L’ombre de la silhouette de la marionnette est projeté sur cet écran blanc. L’animateur donne vie à la marionnette avec des pas de danse précis et spécifiques qui produisent un ensemble de mouvements. Le show est accompagné par un orchestre et deux narrateurs

DSC_0017

Le Sbek Thom a été presque anéanti sous le régime répressif des Khmers rouges, mais depuis 1979, a connu un renouveau grâce aux rares artistes survivants. Les collections de marionnettes ont été détruites, mais la plupart sont progressivement refaites et des troupes se sont reformées.

10687236_854315424593246_762020428688402946_o

Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com