Les bus hôtels pour voyager la nuit au Cambodge

J’ai testé pour vous deux compagnies qui relient Siem Reap à Sihanoukville ou vice versa mais qui font aussi Siem Reap Phnom Penh (trajet plus court) j’ai testé le plus long trajet avec un  départ à 20 heures de Siem Reap pour arriver 12 heures plus tard à Sihanoukville.

gérard ph - Copy

A l’aller j’ai pris la compagnie Virak Buntham à l’aller :

Au lieu de partir à 20 heures le bus est parti avec 45 mn de retard, nous nous sommes arrêté pratiquement une heure plus tard à mi-chemin entre Siem Reap et Kampong Thom pour une pause repas et « Pipi » car ce bus ne possédait pas de toilettes, les couchettes étaient très étroites et très inconfortables. Après notre pause nous sommes reparti mais sans climatisation car cette dernière était tombée en panne, il faut dire que ce bus ressemblait plus à une poubelle roulante qu’à un bus. Donc voyage jusqu’à Phnom Penh avec une pause de plus en cours de trajet sans climatisation donc impossible de dormir dans nos petits espaces très inconfortables.

Arrivé à Phnom Penh on nous annonce que nous allions changer de bus, un second bus nous attendait près du marché central, encore plus vieux et en plus mauvais état que le précédent, les couchettes encore plus inconfortables. Mais le meilleur de l’histoire c’est que les soutes du bus étaient déjà remplies de bois (des planches et des solives), il y en avait même dans l’allée centrale à l’intérieur du bus ! Donc pas de place pour les bagages qui se sont trouvé entassés dans l’allée centrale au-dessus des tas de planches déjà entreposées, ce qui fait que les voyageurs devaient marcher sur les bagages pour se déplacer à l’intérieur du bus , vraiment pas pratique pour descendre lors des deux pauses « repas/pipi » que nous avons eu durant cette seconde partie du trajet. Impossible de dormir une minute tant nous étions mal installés dans ce bus pourri avec un chauffeur qui n’avait jamais appris la conduite en souplesse. Un personnel de bus pas poli avec zéro respect pour les clients et leurs bagages.

Pour le retour je ne pouvais pas refaire le trajet dans les mêmes conditions, impossible de revivre une seconde fois ce cauchemar, j’ai donc réservé un retour sur Phnom Penh en minibus, échange de billet, histoire de ne pas perdre la totalité du montant que j’avais payé pour les billets aller/retour. Le minibus asse confortable est parti de Sihanoukville à 15h30 et à mis 4 heures 30 mn pour atteindre Phnom Penh, il faut dire que nous avons perdu beaucoup de temps une fois à Phnom Penh car le chauffeur a fait pleins de détours dans des petites rues et dans différents quartiers pour déposer ses passager cambodgiens en se foutant complètement des touristes à bord qui se se languissaient d’arriver à bord. Sinon le Minibus équipé de sièges était confortable mais le chauffeur et le co-pilote toujours aussi peu aimable.

giant-2-2  giant-2-1

J’avais réservé le jour même un billet retour dans le bus hôtel de la compagnie Giant Ibis qui quittait Phnom Penh à 23 heures, là franchement un autre monde, un personnel charmant, accueillant et serviable qui respectait les clients, un bus en très bon état, des couchettes spacieuses et confortables (4 par rangée chez Virak Buntham, 3 chez Giant Ibis), une allée centrale plus large que chez l’horrible concurrent. Nous sommes partis à l’heure prévue, un chauffeur prudent qui conduisait avec une très grande souplesse, des toilettes à bord, deux pauses ou la plupart des passagers ne sont pas descendus car ils étaient tellement bien installés qu’ils dormaient profondément, nous sommes arrivés un peu avant 5 heures du matin à Siem Reap en pleine forme.

Donc un dernier conseil n’hésitez pas à débourser quelques dollars de plus pour voyager dans de bonnes conditions cela contribuera à la réussite de votre séjour !

11025818_934890933202361_8039019002642254263_n

Pour de plus amples informations  contactez votre serviteur au Cambodge :

Gérard THEVENET (ici depuis 1993)   – WAMTOUR –  www.wamtour.comcontact@wamtour.com

Skype : gerardangkor

image-0001