Les sculpteurs au Cambodge

celestial-apsara

Sur les marchés de Phnom Penh, de Siem Reap et de plusieurs villes du Cambodge on trouve des stands réservés aux souvenirs sans parler des magasins spécialisés dans ce domaine. On y trouve beaucoup d’objets sculptés en bois, certains sont de véritables œuvres d’art, ils se négocient bien sûr plus chers que les autres, encore faut-il être un peu connaisseur.

images 2
Ce sont souvent des statuettes représentants des danseuses Apsaras ou des bustes de roi comme Jayavarman VII, il y en a de nombreux autres, elles sont sculptées généralement en province, mon beau-père Monsieur Peng Pan, est sculpteur, c’est même un artiste reconnu, un des deux derniers survivant de l’époque pré-khmers rouge, il dirige plusieurs ateliers à Phnom Penh, il travaille pour le palais Royal mais également pour plusieurs ministères, il est originaire d’un village nommé Krovagn dans la province de Pursat, de nombreux membres de sa familles dont son frère sont resté au village et sculpte des statuettes qu’ils revendent aux grossistes principalement de Phnom Penh et de Siem Reap .

images 5

Il y a aussi des sculptures en pierre mais cela se vend moins car plus lourd et difficile à transporter.
Sur la route qui va de Siem Reap à Phnom Penh, juste après il y a le village de Samnak ou il n’y a que des sculpteurs, ils sont spécialisés dans les grosses statues, certaines pèsent plusieurs tonnes et mesures plusieurs mètres de hauteur.

images 4

Dans la province de Pursat il y a aussi des spécialistes des grosses sculptures qui sont taillées dans une pierre locale que l’on ne trouve qu’ici.
Ces énormes sculptures sont des commandes spéciales pour de riche cambodgiens, pour des thaïlandais également, certaines sont commandées des Etats-Unis ou autres pays et sont mises en caisses avant d’entreprendre un long voyage. Elles sont commandées généralement par de riches asiatiques vivants à l’étranger.
Gérard Thévenet – Directeur WAM – Agence de voyage locale indépendante au Cambodge.