L’histoire d’Angkor Thom

Country_Main_Graphic-Cambodia

Angkor Thom date de la fin du 12ème siècle et a été édifié par le roi Jayavarman VII au nord d’Angkor Vat, Juste à côté se trouve le Preah Khan au nord et le Phnom Bakheng au sud.

Angkor Thom est une ville presque carrée entourée de murs de 8 mètres de haut sur une longueur d’un peu plus de 12 kilomètres avec cinq impressionnantes portes donnant accès à la ville. Angkor Thom se traduit par «grande ville».

L1H342ioDBJMPVv-Pnj3HOlA-52dCv7buOZHu_rX6VA

Le roi Jayavarman VII a fait d’Angkor Thom la nouvelle capitale du royaume khmer après en avoir chassé les Chams et avoir détruit l’ancienne capitale Yasodharapura. Il fortifia la ville par la construction d’un mur élevé, à son tour entouré par des douves larges de 100 mètres.

Sur le site où la nouvelle ville a été construite, quelques monuments anciens étaient déjà en place dont le temple Baphuon (datant du milieu du 11ème siècle) et le Phimeanakas (10ème ou début du 11ème siècle).

008 - Porte Sud d'Angkor Thom

Nouveau Palais Royal et temple d’état de Jayavarman VII

Le roi Jayavarman VII construit son temple d’État, le Bayon, au centre de la ville. Juste au nord il a construit son Palais Royal qui avait été construit en matériaux périssables, il n’en reste rien aujourd’hui sauf les Terrasses royales qui ont été faites de pierre. La terrasse des éléphants et la terrasse du Roi Lépreux formait la limite orientale de l’enceinte du Palais. La ville a été habitée par des dizaines de milliers de gens ordinaires qui vivaient dans des maisons en bois, qui ont disparu depuis longtemps. La ville a été très développée avec un système de routes et de voies navigables, ainsi que quatre hôpitaux.

Déclin et à la fin du 19e siècle redécouverte

Après l’union ce fut le déclin de l’empire khmer, la ville a été déserté et la jungle a repris ses droits. Au 19ème siècle, le site a été redécouvert par des explorateurs français et peu de temps après l’EFEO (l’École française d’Extrême-Orient) a commencé à dégager des œuvres et à restaurer des monuments envahis par la jungle épaisse.

Portes d’entrée de la ville

La ville est entourée de murailles élevées sur ses 4 côtés longs de 3 km chacune.

On peut accéder à la ville grâce à 5 portes, l’une au centre de chaque mur, une de plus (la Porte de la Victoire) sur la route du Palais Royal sur le Baray oriental. Les portes ont été construites entre la fin du 12ème siècle et début du 13ème siècle.
Les visages géants sur les tours

Les tours, appelées «tours de visage » similaires à ceux de la Bayon, contiennent quatre très grosses têtes au-dessus des portes elles sont dirigées chacune vers un point cardinal. La tour centrale contient 2 visages regardant dans des directions opposées; chacun des petites tours ont 1 visage chacune dont les regards sont dirigés vers des directions opposées.

Une grande partie des connaissances sur l’histoire et la vie quotidienne à Angkor a été apprises grace à l’œuvre de Zhou Daguan, un diplomate chinois qui a vécu à Angkor pour un an en 1297.

Au niveau des portes des deux côtés de l’entrée au sol est une grande sculpture d’Airavata, les trois têtes d’éléphants mythologique avec le dieu Indra assis sur leurs dos. L’ouverture des portes sont hautes de 7 mètres par 3½ mètres de large dans laquelle il y avait à l’origine des portes en bois massives qui ont été fermées la nuit. La plupart des visiteurs d’Angkor Thom utilisent la porte du Sud bien conservée, qui a été restaurée dans les années 1950.

Les ponts permettant d’accéder aux portes

Pour accéder à chacune des cinq portes de la ville il y a des voies bordée sur les deux côtés de figures de pierre tenant un énorme serpent représentant 54 Devas (une divinité hindoue) d’un côté, 54 Asuras (démons luttent contre les Devas) de l’autre côté en tirant un serpent géant.

Angkor Thom contient les restes d’un grand nombre de temples et palais de différents âges et de styles et ils se nomment :

Le Bayon
Le palais royal
Les Terrasses royales
Le Baphuon
Phimeanakas
Prasat Suor Prat
Preah Palilay
Tep Pranam
Le Kleang
les Monuments 486 et 487
Prasat Chrung
Preah Pithu Groupe
Prasat Chrung

À chacune des quatre coins des murs entourant Angkor Thom est un petit temple, nommé Prasat Chrung. Les prasats peuvent être atteint en marchant sur le remblai de terre à l’intérieur des murs, à partir de l’une des portes d’entrée. Les Prasat Chrung ont été construits entre la fin du 12ème siècle et début du 13ème siècle. Les temples, décorés avec des Devatas sculptés, ont un plan d’étage cruciforme et d’une terrasse avec à côté un petit pavillon. Tous les quatre temples contenaient une stèle, louant le roi Jayavarman VII. Les quatre Prasat Chrung sont dans divers états de rénovation.

Preah Pithu Groupe

Pour le Nord-Est du Palais Royal est un groupe de cinq temples, connus sous le nom Preah Pithu Groupe. Ces temples sont situés dans un cadre paisible dans la forêt sont pour la plupart dans un état de ruine. On suppose qu’ils ont été construits au 13ème siècle. Quatre des temples hindous sont des monuments, le plus grand est un temple bouddhiste, qui a été laissé inachevé.

image-0001

Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com