PHNOM PENH

Sohyer photos 057Une ville en pleine mutation mais qui a su conserver un certain charme surtout dans les quartiers qui longent la rivière Tonlé Sap entre le monument de l’Indépendance et le pont japonais, c’est dans ce carré magique que se trouve le Palais Royal, le Musée National, le Vat Phnom et le marché central.
De grandes tours comme dans toutes les villes modernes se dressent vers le ciel tout autour de ces vieux quartiers, aux heures de pointes circuler dans cette ville est un véritable cauchemar, il faut des heures pour la traverser. J’y ai passé 6 ans de ma vie mais c’était avant les années 2000, au siècle dernier, la circulation était fluide et la vie y était agréable, dorénavant pour rien au monde je n’aimerai y vivre, il est que lorsque l’on approche de la soixantaine comme moi, on aime la tranquillité, les jeunes rêvent de vivre dans la capitale attirés par les magasins et centres commerciaux moderne et les différentes animations proposées : cinémas, bowling, discothèques, karaokés, restaurants, etc…..

DSC_0037DSC_0040

Lors de votre découverte du Cambodge il est cependant important de faire un détour par Phnom Penh après Angkor, ne serait-ce que pour visiter le Musée National qui renferme de véritables trésors et puis en profiter pour visiter le palais Royal tout près. Si vous avez quelques moyen ne vous privez pas de découvrir le Phnom Penh d’avant avec les visites proposées par mon ami Jean-Michel Filipi, un éminent linguiste, amoureux tout comme moi de ce pays et qui en connait long dans toutes sortes de domaines qui vont de l’histoire, de la langue khmère qu’il pratique à merveille ainsi que d’autres langues utilisées par des minorités, et de nombreux autres sujet, bref il est incollable sur tout ce qui est en rapport avec ce pays, il organise des visites de Phnom Penh à sa façon , et c’est vraiment une manière originale de découvrir aux travers de ruelles que vous n’auriez oser emprunter seul des restes d’une église, des constructions datant du protectorat avec une architecture coloniale ou chinoise et bien d’autres merveilles encore mais je ne suis pas là pour dévoiler tous les secrets de Jean-Michel, c’est un excellent orateur, il y a quelques années il nous a fait visiter la région de Kep et de Kampot avec mes collaborateurs khmer et un ami de ma fille qui était australien, eh bien toutes la journées il a commenté toutes les visites en trois langues : Français, Anglais et cambodgien . Je dois préciser qu’il en parle de nombreuses autres.

Sohyer photos 031
Gérard Thevenet / Wam Tour

Une réflexion au sujet de « PHNOM PENH »

  1. important source

    I simply want to mention I am newbie to weblog and actually savored your web blog. Likely I’m likely to bookmark your website . You certainly come with fantastic articles. With thanks for revealing your website.

Les commentaires sont fermés.