Quelques coutumes cambodgiennes

 

naissance

La naissance

Autrefois la femme cambodgienne mettait ses enfants au monde avec l’aide d’une « sage-femme » traditionnelle. Ce métier se transmettait la plupart du temps de mères à filles. Dès que l’enfant apparait, on allonge la femme sur un lit de lattes sous lequel on allume le feu léger (en cambodgien appelé ¨Aing Phloeung¨, qui doit brûler 3 ou 7 jours. On dépose à côté d’elle, les offrandes de paddy et les médicaments traditionnels. Un guérisseur (en cambodgien appelé ¨Krou¨ entoure l’accouchée de fils blancs pour la protéger contre les mauvais esprits et prononce les formules de Conjuration. Généralement, la mère donne le sein à son bébé quelquefois jusqu’à18 mois. Les anciens nommaient l’accouchement en cambodgien par l’expression ¨Chlang Tonlé¨ qui veut dire ¨Traverser le fleuve¨ et qui est encore couramment utilisé jusqu’à de nos jours.

mariage

Le Mariage
En général, les parents choisissaient la jeune fille et la proposaient à leur fils qui, dans la plupart des cas acceptait, cette tradition existe encore de nos jours. La fondation d’une nouvelle famille est primordiale pour le Cambodgien ; c’est en quelque sorte la cellule de la société à laquelle on accorde toute l’importance voulue et le temps nécessaire. La procédure pour conclure un mariage est habituellement longue et compte plusieurs étapes. On procède toujours par personne interposée, et il faut aux parents et aux intermédiaires beaucoup de tacts, de circonspection, de patience.

enterrement

La Mort
Dans les campagnes, on sonne le gong pour annoncer un décès et on suspend devant la maison une bannière de toile blanche qu’on appelle ¨bannière de l’âme. Les villageois apportent toutes sortes de choses comme du riz, bougies, baguettes d’encens ou de l’argent à la famille en deuil. Au moment de la mort, on allume une lampe qui brûle durant tout le temps de l’exposition du corps et dont la flamme servira à communiquer le feu au bûcher d’incinération. Le cadavre est lavé et habillé, une pièce de monnaie est mise dans la bouche du défunt pour ses besoins futurs, avant de l’exposer dans le cercueil. Les pauvres exposent le cadavre un ou deux jours chez eux, chez les familles aisées exposent jusqu’à sept jours. L’incinération est le mode habituel des funérailles. Les cendres provenant du corps sont recueillies dans une urne de terre cuite, peinte de différentes couleurs. Pour ceux qui croient que nés de la poussière, ils doivent retourner à la poussière, on ne garde pas leurs cendres et on les jette toutes dans la rivière. La mort d’un parent est suivie d’une période de deuil de 7 à 100 jours. Le fils aîné, chargé de conduire le cortège funéraire en compagnie de 4 bonzes, se rase la tête et les sourcils. Il est habillé de blanc et peut entrer en religion pour un jour ou plus suivant son désir. Généralement, ceux ou celles qui ont beaucoup de respect pour la personne décédée, se rasent la tête et s’habille en blanc en signe de reconnaissance.

Présentation Wam artisan voyage Cambodge

Présentation Wam artisan voyage Cambodge

Présentation de WAM TOUR

Créé en 2007 par moi-même qui suis présent au Cambodge depuis 1993 je vous propose mon expertise pour la réalisation de votre séjour. Il va sans dire que cette expertise représente un cout mais cela vous donne aussi la garantie d’un voyage réussi et parfaitement planifié par un spécialiste sur place. Ce cout sera moins élevé qu’en vous adressant à une agence généraliste qui utilisera de plus un ou plusieurs intermédiaires.
Mes connaissances du pays n’ont pas pour but de vous faire découvrir moi-même ce merveilleux pays car les cambodgiens sont les plus aptes à vous faire apprécier leur royaume, je suis simplement le trait d’union entre vous et eux en vous recommandant les meilleurs.

wam_logo

Pour tout conseil contacter :
Gérard THEVENET – contact@wamtour.com –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com