Une belle histoire à Angkor

???????????????????????????????

Il y a 7 ans environ je reçois un message d’un dénommé Robert Heyman qui me demande de lui réserver un hôtel sur la piste Jean Commaille, il m’a fallu deux jours pour découvrir que cette fameuses piste Jean Commaille était en fait la continuation du Boulevard Sivatha à Siem Reap et que cette piste menait jusqu’au Bayon en passant devant Angkor Vat.
Robert avait ajouté à sa demande qu’il connaissait bien le Cambodge car il avait travaillé sur le site d’Angkor comme géomètre en 1946, oui vous avez bien lu 1946. Lors de ce voyage il avait 83 ans.

???????????????????????????????

Ce 16 octobre 2015 je viens de le retrouver une nouvelle fois, il a désormais plus de 90 ans et toujours bon pied, bon œil, même si il est un peu dur d’oreille. Depuis notre première rencontre il est revenu trois fois à Angkor pour accompagner des amis et leur faire découvrir le site, on ne peut rêver meilleur guide, il connait le site depuis 1946 et il a travaillé avec les responsables de l’école française d’Extrême Orient de l’époque.

???????????????????????????????

Il y a sept lors de notre première rencontre il s’était fait conduire prêt du Bayon pour se recueillir sur la plaque commémorative en souvenir de Jean Commaille le premier conservateur d’Angkor assassiné le 30 avril 1916 à l’âge de 48 ans, quel étrange destin si on le compare à celui de Pascal Royère le restaurateur du Baphuon tout prêt du Bayon récemment emporté par un cancer à l’âge de 49 ans.
Toujours est-il que notre ami Robert ayant trouvé cette plaque commémorative mal entretenu était revenu le lendemain avec des produits de nettoyage pour lui redonner un bel aspect. Un garde assurant la sécurité sur le site avait voulu l’arrêter et le verbaliser pour dégradation de monument, heureusement notre chauffeur de tuk tuk avait plaidé sa cause et réussi à persuader ce garde trop zélé de n’en rien faire.
Gérard THEVENET –WAM – Artisan voyagiste au Cambodge – www.wamtour.com